Météo : retour timide de la pluie en Normandie, mais pas assez pour atténuer la sécheresse

Publié le Mis à jour le
Écrit par Amandine Pointel .

La pluie devrait enfin faire un retour timide en Normandie en fin de journée ce lundi 15 août 2022, mais pas assez pour rafraîchir les terres. Les cinq départements restent en vigilance jaune pour un épisode d'orages.

Va-t-il enfin pleuvoir en Normandie ? Alors que des précipitations étaient attendues une bonne partie de la semaine, finalement, "on n'attend pas grand-chose", nous indique ce lundi 15 août la station de Boos Météo France. 

Dimanche, quelques gouttes sont tombées de façon assez disparate. Les 5 départements normands ont tout de même été placé en vigilance jaune pour un épisode d'orages.

Ce lundi 15 août se déroulera sous un ciel nuageux non dénué d'éclaircies, mais une averse sera possible très localement dans l'après-midi. "On attend une réactivation en seconde partie de journée, l'intérieur de la région sera épargné", précise Thierry Loquet, prévisionniste à la station Météo France de Boos, près de Rouen. 

Quelques averses locales et orageuses tomberont plutôt en fin d'après-midi ou début de soirée, mais pas en grosse quantité. "Le sud de l'Orne sera un peu touché mais le reste de la région passera à travers. Ce sera plutôt vers le nord-est de la France."

Dans les jours qui viennent, le temps deviendra instable et orageux, les températures seront plus estivales : autour de 25 degrés. 

La journée de mardi sera influencée par une dégradation à caractère orageux en fin de journée, principalement en Ex-Basse-Normandie. Des averses tomberont localement mais pas en assez grosse quantité pour rafraîchir les terres. 

Mercredi et jeudi, le temps sera instable : ciel un peu nuageux et menaçant. "Il va pleuvoir un petit peu mais pas de grosses quantités d'eau, tout le monde ne sera pas servi."

"Plusieurs semaines pour rafraîchir les terres"

Selon le prévisionniste, ces pluies ne seront donc pas suffisantes pour venir à bout de cette période de sécheresse. "Il faudrait plusieurs semaines de pluie et de temps humide pour rafraîchir les terres. Le temps de cette semaine, moins chaud et nuageux, va au moins permettre d'éviter d'aggraver la situation", précise Thierry Loquet.

De façon générale, la Normandie semble passer à travers les précipitations cette semaine. "Soit la précipitation passe plus au nord, soit plus à l'est."

Au jardin de Giverny, une stratégie mise en place

Au jardin Claude Monet de Giverny, dans l'Eure, les jardiniers ont dû s'adapter aux sécheresses. Ce serait une perte colossale pour la région si les jardins de Monet connaissaient des restrictions d’eau. Alors les jardiniers n’ont pas attendus la sécheresse pour mettre en place des stratégies d’économie de l’eau. "Si déjà on pouvait avoir une pluie modérée sur plusieurs jours, ce serait formidable pour tout le monde", nous explique Rémi Lecoutre, jardinier chef adjoint de Giverny.

Seulement 10 mm sont tombés en juillet, et 3 mm depuis début août. "En 34 ans de carrière, c'est la première fois que je vois une sécheresse aussi intense." Le jardinier en chef attend la pluie avec impatience. "Il y aura un effet immédiat sur les plantes les plus fragiles. Les quelques gouttes vont rafraîchir l'atmosphère. C'est déjà un progrès."

Et il en faut de l’eau pour arroser les 150 000 plants du jardin. Alors depuis déjà une quinzaine d’année,  95% de celui-ci bénéficie d’un arrosage automatique de nuit réfléchi et millimétré pour arroser le strict nécessaire et limiter l’évaporation.

Deuxième stratégie mise en place, l’installation de plants peu gourmands en eau. Ils peuvent être là d’origine comme des perdargoniums de l’époque de Monet.

A l’instar de Monet, ces jardiniers ont su rester dans l’ère du temps. Ils n’ont pas attendu la sécheresse pour rechercher de nouvelles pratiques, tout en améliorant l’esthétique de ces jardins.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité