Alain Juppé à Rouen : une journée de campagne sur le thème de l’emploi des jeunes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet

12 mai 2016 :  journée marathon rouennaise pour le candidat à la primaire de la droite 

"Apaiser, rassembler et réformer" 

C’est le triptyque ("depuis le début") de la méthode d’Alain Juppé dans sa campagne pour les primaires de la droite, et, in fine pour l’élection présidentielle de 2017.
Parti de Paris après une interview en direct sur l’antenne de RTL, le maire de Bordeaux est arrivé à Rouen où il a débuté sa journée de campagne par une visite de l’institut national de la boulangerie et de la pâtisserie (INPB). L’occasion de rencontrer de jeunes apprentis et dialoguer avec eux.

Après un repas avec des élus normands (dont l’ancien maire centriste de Rouen Pierre Albertini), Alain Juppé a visité l’école supérieure d’ingénieurs et de techniciens pour l’agriculture de Mont-Saint Aignan.

12/05/2016_alain juppé_rouen_presse

Rendez-vous ensuite place du Vieux-Marché, au dernier étage du restaurant La Couronne pour une rencontre avec la presse.
Alors qu’une petite centaine de manifestants se rassemblaient rue Jeanne d’Arc autour de la librairie L’Armitière, une séance de dédicaces débutait pour l’auteur de "Cinq ans pour l’emploi".

La journée devant se terminer avec les équipes de campagne de Seine-Maritime et de l’Eure et une rencontre et des échanges avec des étudiants et des jeunes  ("avec la même chemise") à l’  "All Sports Café" , un grand bar  branché des quais de Seine.


"Trahison et sentiment de ne pas être écouté"

Commentant la tension sociale actuelle (et le projet de Loi Travail), Alain Juppé a déclaré :

Il s'agit d'une signature supplémentaire de l’échec du gouvernement.
Pourquoi il y a ce sentiment de trahison ?

Dans l’opinion publique, au Parlement, à l’Assemblée Nationale notamment, c’est tout simplement parce que le gouvernement essaie aujourd’hui de prendre des mesures qu’il n’avait absolument pas mis à son programme en 2012.

Donc à la place des socialistes je ressentirai la même  impression de trahison. Et cela peut expliquer ces tensions.

Je crois qu’il faudra gouverner tout à fait autrement à l’avenir : dire la vérité avant les élections et non pas prendre les électeurs par surprise comme c’est le cas aujourd’hui".


Optimiste pour l’avenir et l’emploi (et notamment l’emploi des jeunes) Alain Juppé a déclaré que "si on s’organise mieux on peut améliorer la situation actuelle" . Un cap qualifié d’ambitieux mais réaliste. Quant à la méthode et les recettes, comme celle de remettre les entreprises en condition de compétitivité, elles sont déjà détaillées dans plusieurs livres.
Nouvelle étape de la construction du projet d’Alain Juppé : la publication régulière (dès le mois prochain) de cahiers thématiques sur l’agriculture, la culture ; l’enseignement supérieur et la recherche…

De ses rencontres avec les Français, lors de sa campagne pour les primaires, Alain Juppé dit avoir entendu les deux grandes préoccupations de nos concitoyens : la sécurité et l’emploi. Le tout dans une situation complexe de désarroi où s’ajoute le sentiment qu’ont les Français de ne pas être écoutés.
Pourtant, analyse-t-il, beaucoup de jeunes ont envie de créer et de réussir. "Les jeunes que j'écoute, et qui me redonnent le moral !"