Méfiez-vous des appels en absence, il peut s'agir d'une escroquerie

© France 3 Haute-Normandie
© France 3 Haute-Normandie

La gendarmerie de Seine-Maritime tient à mettre en garde la population sur cette pratique des appels en absence de plus en plus utilisée par les escrocs. Appelée "ping calls",  cela peut coûter cher. Explications :

Par Richard Plumet

C'est dans un article publié sur leur site Internet, que les gendarmes normands (qui disposent d'une équipe spécialisée dans les technologies numériques) appellent à la plus grande prudence lorsque l'on doit rappeler un numéro de téléphone inconnu, un numéro d'un correspondant que l'on ne connait pas :

"Il s'agit d'une  technique frauduleuse qui consiste à appeler un numéro de téléphone en ne laissant sonner qu’une seule fois.
Le destinataire, qui n’a pas eu le temps de décrocher, essaie alors de rappeler le numéro du « correspondant » qui s’est affiché…et tombe sur un numéro surtaxé."


Selon les gendarmes de Seine-Maritime, les organisateurs de ces escroqueries utilisent plusieurs subterfuges pour tromper la vigilance des propriétaires de téléphones, même les plus prudents :

"Pour ne pas susciter la méfiance de leurs victimes, les escrocs passent leurs appels depuis des numéros en 01, 02, 04 etc… plutôt que des 0 899. En confiance, vous rappelez et tombez sur un opérateur qui vous annonce que vous avez gagné un bon d’achat ou un cadeau. Pour pouvoir toucher votre lot, vous devez appeler un prétendu service clients (dont le numéro en 0 899 est lui surtaxé).
L’objectif ? vous faire passer un maximum de temps au téléphone, pour gagner un maximum d’argent à chaque appel."


Les gendarmes conseillent donc de ne surtout pas rappeler après un appel en absence, même si le numéro semble normal.

> La gendarmerie de Seine-Maritime explique sur son site Internet comment éviter le piège de cette pratique frauduleuse et explique quoi faire si vous rappelé un numéro surtaxé.

A lire aussi

Sur le même sujet

Bilan des 500 ans du Havre

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne