Une mystérieuse fiole en verre provoque l'intervention de la sécurité civile à Petit-Quevilly

Publié le Mis à jour le

Un homme de 55 ans a brisé une petite fiole en verre contenant un liquide volatil à Petit-Quevilly, dans l'agglomération de Rouen (Seine-Maritime). La sécurité civile a été dépêchée sur place pour identifier l'étrange produit.

Il est près de 23h30 ce jeudi 20 août 2015 lorsque la police arrive dans un appartement de la rue Pierre Semard à Petit-Quevilly, dans l'agglomération de rouen (Seine-Maritime). Sur place, ils découvrent des pompiers, des habitants inquiets et une mystérieuse fiole en verre d'une dizaine de centilitres.

On ne sait pas grand chose de ce petit objet : un homme de 55 ans l'a fait tomber par terre et son épouse, âgée de 45 ans, a reçu plusieurs gouttes. L'homme, affolé, a ensuite jeté la fiole par la fenêtre. Elle contient un liquide inconnu et manifestement acide, dont les émanations ont incommodé le couple, son fils de 25 ans et une invité âgée de 19 ans, ainsi que quelques voisins. 

La sécurité civile appelée

Tous les quatre sont emmenés par les pompiers et le Samu à l'hôpital pour y être examinés. La bouteille, dont le contenu reste inconnu, est placée dans un conteneur hermétique. La rue est bloquée et les pompiers ont dépêché un véhicule spécialisé dans le traitement des risques chimiques.

L'unité d'instruction et d'intervention de la sécurité civile de Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir), spécialisée dans la gestion de crise, est appelée. Elle identifie l'étrange liquide, un produit lacrymogène très volatil. L'homme de 55 ans, qui a l'habitude d'accumuler des objets, aurait trouvé et gardé la fiole sans savoir de quoi il s'agissait.