Pollution de la rivière l'Eaulne : forte mortalité de poissons

Publié le Mis à jour le
Écrit par Julie Howlett .

Une pollution de la rivière l'Eaulne dans le pays de Bray a été signalée vendredi 17 novembre au matin. Elle a entrainé une forte mortalité des poissons. Une pisciculture située à Clais a notamment été touchée. 1 300 kilos de truites ont été perdus.

Dans un communiqué, la préfecture de Seine-Maritime indique que « l'agence française de biodiversité, la direction départementale des territoires et de la mer

chargée de la police de l'eau, le SDIS et la gendarmerie sont mobilisés.

Une communication a été faite auprès des maires et des professionnels pouvant être impactés ». Pourtant le maire de Clais, Luc Benoist nous affirme n’avoir pas été prévenu officiellement.



Des équipes sur le terrain



La préfecture indique dans le communiqué que « des équipes ont été déployées sur le terrain afin de prendre les dispositions nécessaires et d'initier le travail d'enquête afin d'établir les responsabilités.

Ce samedi 18 novembre, dans le cadre du suivi de cette pollution, les équipes sur le terrain ont encore mesuré un niveau de pollution résiduelle important à Londinières, entraînant une mortalité de la faune aquatique.



Un danger pour les animaux



Des risques de troubles importants existent pour l'ensemble des animaux susceptibles de s'abreuver dans le cours d'eau (notamment les bovins encore présents dans les pâtures).

Les services de l'État sont mobilisés pour suivre cette pollution et demandent que les riverains de l'Eaulne prennent toutes les mesures de protection afin d'éviter la captation de l'eau de la rivière».



Reportage à Clais (76) de Grégory Archiapaty et Judikaëlle Rousseau

Interview de William Kot, Employé de la pisciculture





durée de la vidéo: 01 min 19






 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité