Après l'important incendie dans une ferme près de Rouen, se pose la question du risque d'explosion des engrais agricoles

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet (avec Grégory Thélu)
21 mars 2021 : important incendie dans dans un hangar d'une ferme de Seine-Maritime où étaient stockées 35 tonnes d'un engrais présentant un grave risque  d'explosion.
21 mars 2021 : important incendie dans dans un hangar d'une ferme de Seine-Maritime où étaient stockées 35 tonnes d'un engrais présentant un grave risque d'explosion. © François Pesquet / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)

L'ammonitrate, produit voisin de celui qui a provoqué la catastrophe de Beyrouth, est un engrais utilisé dans de nombreuses exploitations agricoles. Selon un expert en sécurité, le danger d'explosion des stocks est sous-estimé, voire ignoré.

Inquiétude rétrospective de nombreux habitants du département de la Seine-Maritime après l'incendie survenu dimanche après-midi (21 mars 2021) dans une ferme située au nord de l'agglomération rouennaise. Un des hangars en feu contenait en effet, en plus d'une réserve de fourrage, un stock de plus de 30 tonnes d'engrais qui menaçait d'exploser, ce qui a compliqué le travail des pompiers et nécessité la mise en place d'un périmètre de sécurité.

Cet engrais était de l'ammonitrate. En 2003, près de Saint-Etienne, dans le département de la Loire, lors d'un incendie dans une exploitation agricole où, comme dimanche, était stocké ce produit, une explosion avait eu lieu et 18 pompiers avaient été blessés, dont deux très grièvement.  

De l'engrais explosif

La présence de ces engrais explosifs dans les fermes est-elle un danger pour les populations ? Pour le savoir, la rédaction de France 3 Normandie a demandé à un spécialiste en sécurité incendie et en maîtrise des risques industriels des précisions sur ce produit. Réponse de l'expert, l'engrais en cause est du nitrate d'ammonium agricole, qui, comme le nitrate d'ammonium minier de Beyrouth, peut détoner :

Il suffit d'un incendie, couplé à 0,2% de matière organique, une simple poussière de bois (ou un copeau) suffirait à entraîner une détonation."

Paul Poulain,
spécialiste en sécurité incendie et en maîtrise des risques industriels

Des stocks dangereux sans contrôles ?

Le nitrate d'ammonium agricole, également appelé "ammonitrate" est un engrais présent dans de nombreuses exploitations et coopératives agricoles. Mais en dessous d'une quantité de 250 tonnes, une ferme ne fait pas partie des installations classées pour la protection de l'environnement. Et ce stock, jusqu'à 249 tonnes, ne sera jamais inspecté par les services de l'Etat.  

durée de la vidéo: 01 min 51
VIDEO – 23 mars 2021 – Le danger d'explosion de l'ammonitrate, engrais agricole très utilisé en France

Un risque méconnu

Pour Paul Poulain, cette situation reflète le retard pris en France dans le domaine de la culture de la sécurité industrielle et technologique qui, selon lui, manque dans la population en général, et en particulier chez les agriculteurs, les riverains et les décideurs, élus et responsables politiques.

En précisant que 3 tonnes d'ammonitrate suffisent pour avoir une détonation, Paul Poulain explique que ce danger est sous-estimé, voire ignoré par les premiers concernés :
"Ce sont les agriculteurs et les agricultrices qui sont les premières personnes qui pourraient subir un drame. Une partie d'entre eux ne sont absolument pas au courant du risque lié à l'ammonitrate. On l'a vu après l'accident de Beyrouth : il y a eu des témoignages où des agriculteurs disaient "Je n'ai pas peur, je ne risque rien", ce qui complètement faux."

Pour cet expert en maîtrise des risques, il faudrait donner des moyens (et des aides financières) aux agriculteurs pour qu'ils puissent sécuriser leurs installations. En attendant, il faut sécuriser les hangars en séparant et en isolant ces stocks d'engrais des autres matières comme le fourrage et/ou du matériel électrique ou à moteur.

Paul Poulain suggère aussi que les agriculteurs changent de pratiques et se tournent vers d'autres engrais chimiques moins dangereux.
Ou passent en agro-écologie...

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.