Cet article date de plus de 4 ans

Une association de Rouen au Canada pour participer à la conférence internationale sur la radicalisation

A Québec,où se tient la conférence internationale "Internet et la radicalisation des jeunes",  Latifa Ibn Ziaten a rejoint les 450 participants venus de 70 pays réunis pour prévenir, agir et vivre ensemble
© TV5 Monde
VIDEO : à Québec, dans les studios de Radio Canada, Latifa Ibn Ziaten (la mère d'Imad assassiné à Toulouse à l'âge de 30 ans le 11 mars 2012 par  Mohamed Merah) répond aux questions de Patrick Simonin sur la chaîne TV5 Monde (interview enregistrée le dimanche 6 novembre 2016)

Son témoignage bouleverse la conférence de Québec sur le terrorisme

Elle est l'une des intervenantes de la conférence internationale "Internet et la radicalisation des jeunes" organisée par le gouvernement du Québec et l'UNESCO jusqu'à demain mardi (8 novembre) et qui réunit plus de 450 participants de 70 pays, dont des experts issus de différents ordres gouvernementaux, d'organisations internationales, du secteur privé, du milieu universitaire, mais aussi de la société civile.

La mère d'Imad, qui a installé le mois dernier le siège de son association à Rouen (dans des locaux situés 43 quai du Havre), poursuit son combat contre l'intégrisme et pour le dialogue. En allant au Canada elle a voulu apporter son témoignage. Pour dire qu'il faut écouter les jeunes, les comprendre, les aider. "C'est importante de  tendre la main à cette jeunesse perdue" dit-elle en expliquant que ce qui l'inquiète, c'est que dans les écoles qu'elle visite, elle rencontre beaucoup de jeunes qui sont dans la souffrance;  beaucoup de jeunes qui n'ont pas d'espoir;  beaucoup de jeunes qui n'ont pas de rêves…

Latifa Ibn Ziaten, qui veut  "tendre la main à ceux qui sont à l'origine de la mort de mon fils et de ma souffrance d'aujourdhui" est persuadée que l'on peut aider, que l'on peut changer les jeunes en souffrance, parmi lesquels nombreux sont radicalisés, ou en passe de le devenir.

Parmi les pistes qu'elle préconise, elle affirme qu'il faut faire un gros travail sur l'éducation des enfants (et dès la maternelle) ainsi que sur sur la mixité à l'école…

Latifa Ibn Ziaten est persuadée que l'on peut lutter contre le terrorisme autrement que par la guerre. En restant debout et avec beaucoup de dignité…
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
terrorisme faits divers internet