Au moins 27 mineurs non accompagnés dormiraient la nuit dans les rues de Rouen

Publié le Mis à jour le
Écrit par Maxime Fourrier

Les associations sont débordées et l'ouverture d'un gymnase a été reportée. Résultat : plusieurs mineurs dorment dehors avec des températures qui tombent souvent en dessous de 0°.

L'association rouennaise "Réseau solidarité migrants" tire la sonnette d'alarme : elle a recensé 27 mineurs non accompagnés qui dormiraient actuellement dans la rue. Ces jeunes, issus pour la plupart d'Afrique de l'Ouest, ont entre 14 et 17 ans et attendent d'être pris en charge par le département. Mais pour le moment, ils dorment dehors alors que les températures sont négatives.

Je ne suis pas habitué au froid, c'est très difficile de rester dehors la nuit, explique un migrant

Dans la journée, ces jeunes se réfugient à la gare, dans le métro ou au sein des associations. Ils attendent d'être pris en charge par le département qui doit évaluer leur minorité. La réponse est attendue en mars. Un gymnase devait ouvrir ses portes au Grand-Quevilly pour les accueillir, mais le projet a été reporté. En attendant, aucun hébergement ne leur est proposé. 

Tout était prêt, une équipe de travailleurs sociaux était mobilisée pour accueillir ces jeunes. On ne comprend pas pourquoi ces jeunes sont encore dans la rue alors que le plan grand froid est déclenché, s'indigne Florence Capron, membre du "Réseau Solidarité Migrants"

L'association qui héberge déjà une centaine de mineurs isolés est debordée. Résultat : certains adolescents sont condamnés à dormir sous les ponts.

VIDÉO : reportage dans les rues de Rouen avec les interviews de

  • Mouta, 15 ans, mineur originaire de Guinée
  • Salif, 14 ans, mineur originaire de Guinée
  • Florence Capron, membre du "Réseau Solidarité Migrants"
  • Bernard Vigier, bénévole Médecins du monde
Au moins 27 mineurs non accompagnés dormiraient la nuit dans les rues de Rouen

(Reportage : Béatrice Rabelle et Stéphane l'Hôte)

Le département de Seine-Maritime souligne que deux gymnases sont ouverts à Rouen dans le cadre du plan hivernal.