Cadre photo Familink pour les seniors : le succès d'un produit normand

Créé par une start-up de l'agglomération rouennaise, le cadre Familink est en vogue depuis le début du premier confinement. Il permet de garder le contact avec ses proches en leur envoyant des photos et messages sur leur cadre connecté, le tout sans aucunes manipulations compliquées.

Sans menus, sans boutons ni réglages : ce cadre est simple d'utilisation, ce sont les proches qui envoient photos et messages à distance grâce à une carte Sim intégrée.
Sans menus, sans boutons ni réglages : ce cadre est simple d'utilisation, ce sont les proches qui envoient photos et messages à distance grâce à une carte Sim intégrée. © Grégoire Alcalay / France Télévisions

A l'origine de ce cadre connecté, un ingénieur désireux de garder le contact avec ses grands-mères qui prenaient de l'âge. Pendant 3 ans, Alexis le Goff développe cette idée avec un camarade de l'école Cetrale-Paris. Ils développent un produit simple d'utilisation "sans boutons, ni réglages, ni menus " au sein de leur start-up As We Share, installée à Bois-Guillaume dans l'agglomération rouennaise.

Les photos arrivent par message sur une carte Sim

Lancé fin 2017, ce cadre Familink fonctione sans wi-fi mais grâce à une carte SIM intégrée. Les proches alimentent à distance ce cadre digital par messages ou envois de photos, la personne qui en profite n'a rien à manipuler, pour rester accessible aux seniors peu connectés.

 

Le matin en me levant, je regarde mes enfants et ma famille sur l'appareil. Ce sont des photos qu'ils font régulièrement et qu'ils mettent sur mon cadre. C'est bien !

Maria di Gregorio-Utilisatrice d'un cadre connecté

 

"Tout le printemps, on a eu quatre fois plus de commandes"

En toute logique, depuis le début du premier confinement, les ventes de ce cadre digital ont augmenté. Destiné à rapprocher les familles ... en maintenant la distance, c'est un objet pertinent en temps de confinement. Au siège de l'entreprise As We Share, l'activité a donc pris un sérieux virage depuis mars 2020.

Le succès du cadre connecté Familink

Sur l'année, 10 000 pièces ont été vendues, aux prix de 149,90 ou 199,90 euros avec un abonnement mensuel de 3,90 pour la carte SIM.


 

Tout le printemps 2020 on a eu 4 fois plus de demandes que d'habitude, on ne s'y attendait pas, et à noël aussi il a  fallu préparer énormément de commandes !

Alexis Le Goff -Co-fondateur de Familink

 

Un cadre qui s'exporte bien

La moitié des ventes du cadre Familink se font à l'export vers l'Allemagne, le Canada et les Etats-Unis. Forte de ce succès, l'entreprise emploie 4 salariés. Elle propose également le tirage des photos sur papier si les seniors désirent aussi garder une trace dans un album de tous ces moments partagés.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
innovation économie