• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Concours du meilleur apprenti charcutier traiteur : un Dieppois en finale à Paris

© France 3 Normandie / Raphaël Deh
© France 3 Normandie / Raphaël Deh

Le concours du meilleur apprenti charcutier traiteur de l'Eure et la Seine-Maritime s'est  déroulé ce mardi 8 janvier à Rouen. En lice: 6 concurrents qu'il a fallu départager...entre le fromage de tête et la terrine de mousse de foie aux champignons... 

Par DM Claude

Les charcutiers-traiteurs sont moroses. Leur profession connaît une période difficile. Les jeunes en quête d'emploi ne sont pas attirés par ce métier et de nombreux commerces ferment, sans trouver de repreneurs. 

Un métier qui a pourtant de l'avenir

La filière cherche de nombreux jeunes. Des apprentis. Et ceux, qui se lanceront dans ce projet, ont de fortes chances de trouver un emploi à la clé. C'est le message qu'ont fait passer les professionnels et professeurs de CFA à l'occasion de la sélection normande du concours du meilleur apprenti charcutier traiteur de France.
Un concours qui n'accueillait seulement que 6 apprentis au CFA Simone Weil, sur les Hauts de Rouen, ce mardi 8 janvier. Des jeunes qui venaient des CFA de Dieppe, Rouen et Val de Reuil. C'est Martin Blot, candidat du CFA de Dieppe qui a remporté le concours. 
 

Une fausse image du métier

"On n'a peut-être pas sû se renouveler et séduire un nouveau public comme l'ont fait nos collègues dans la pâtisserie ou la restauration par exemple. On n'a peut-être pas su communiquer sur notre métier". Et Pascal Parret, le président du syndicat des charcutiers et charcutiers-traiteurs de Haute-Normandie, de poursuivre : "On le constate à travers de nombreuses émissions de télévision qui mettent en valeur ces filières.". Ajoutez à cela des consommateurs qui privilégient de plus en plus les produits industriels que celui des artisans et vous comprendrez que certains d'entre eux font grises mines. 

Un métier qui a changé 

L'image du professionnel qui travaille le porc pour ses réalisations charcutières semble coller à cette filière. Et pourtant, le métier de charcutier a beaucoup évolué ces dernières années.
Les charcutiers sont devenus en quelques années des charcutiers-traiteurs. Désormais, ils travaillent tout aussi bien le porc que les volailles, les poissons et se lancent aussi dans la réalisation de desserts. Un métier qui, en somme, se rapproche de celui du cuisinier. Un métier plus diversifié qui nécessite des compétences et une formation plus larges et qui devrait aussi intéresser plus encore les jeunes. 

Une filière qui recrute


Seulement 61 apprentis charcutiers-traiteurs sont inscrits cette année dans les 3 CFA de la Seine-Maritime. "On pourrait en accueillir le double" affirme Pascal Parret, le président du syndicat des charcutiers et charcutiers-traiteurs de Haute-Normandie.


VIDEO : le reportage de Raphaël Deh et Didier Meunier (montage Eric Tavennec), avec les interviews de :
  • Florent Tanesie, candidat
  • Martin Blot, candidat 
  • Benoît Viger, jury
  • Pascal Parret, président du syndicat des charcutiers et charcutiers-traiteurs de Haute-Normandie 

 

Sélection régionale pour le concours du meilleur apprenti charcutier traiteur de France (Photos Raphaël Deh)


 

Sur le même sujet

Caen se prépare à l'acte IX des gilets jaunes

Les + Lus