Déconfinement : l'avis des politiques sur la Normandie d'après

A la veille du déconfinement, Hervé Morin, le président centriste de la région Normandie adresse un message sur le bilan économique de la crise et l'organisation concrète de la vie quotidienne. David Cormand, député européen EELV et normand aussi, donne sa vision du monde d'après.   

© France 3 Normandie
Après 55 jours de confinement strict, la région Normandie s'apprête à retrouver un peu plus de libertés d'actions.
Pour l'instant située en zone verte sur la carte du gouvernement, elle pourra bénéficier de conditions un peu plus favorables en matière d'ouverture au public de certains lieux, mais la vigilance y reste de mise. 

Mais quelles sont à présent ses perspectives économiques, sociales ?
Dans quelles conditions la reprise de l'école est-elle ou pas nécessaire? 

A la veille du grand jour, deux hommes politiques normands ont choisi de faire partager leurs sentiments et leur vision des choses. 

Hervé Morin, président centriste du conseil régional, a publié une déclaration sur les réseaux sociaux. 

David Corman, député européen EELV, et normand, a répondu à nos questions, par vidéo interposée. 

Si les thèmes qu'ils ont choisi se rejoignent, leurs constats et propositions respectifs en la matière sont quelque peu divergents. 
 

En matière économique et sociale 


Pour le Président Hervé Morin, le constat est clair et des solutions d'activités nouvelles, des relocalisations peuvent être trouvées pour relancer la dynamique :

"Il faut absolument soutenir l'économie locale, c'est une des compétences de la Région, et pour ce faire, des dispositifs pour aider les entreprises, mis en place en coordination avec l'Etat, ont été doublés.
Bernard Leroy, président de la communauté Seine Eure et ancien chef d'entreprise a été ainsi mandaté pour trouver des relocalisations industrielles avec les filières et les entreprises, avec des activités nouvelles, notamment dans des secteurs clés comme l'industrie pharmaceutique, l'agro-alimentaire, mais aussi pourquoi pas dans le lin ou le cuir. " 
 

 

Les propositions économiques d'Hervé Morin ©Région Normandie

 

Pour David Cormand, député européen EELV, le déconfinement ne pourra se faire que très progressivement, car il va falloir apprendre à vivre avec ce virus qui va provoquer la plus grave crise économique et sociale que notre région ait jamais vécue. 

"Cette crise a exacerbé les injustices sociales et je suis très en colère contre le déficit d'accompagnement social de la part du gouvernement. Des dispositifs ont été trouvés pour l'économie, les entreprises, avec le chômage partiel, mais au bout du compte, des milliers de familles s'interrogent maintenant sur leurs propres capacités de subsistance. C'est une catastrophe et il aurait fallu une sorte de revenu solidaire d'urgence. "
 

 

Le constat et les solutions économiques et sociales de David Corman ©France 3 Normandie

 

Pour la rentrée scolaire 


Hervé Morin s'est exprimé sur la rentrée des lycées, les établissements scolaires qui relèvent de la compétence régionale.
Et là, il a réaffirmé son opposition à une ouverture générale mais a laissé la porte ouverte pour la tenue des examens. 
 

"Nous sommes dans l'incapacité de fournir actuellement les transports scolaires adéquats dans des bonnes conditions sanitaires, puisque les places disponibles dans chaque autocar y sont désormais réduites de moitié. Mais nous ouvrirons ponctuellement au cas par cas certains lycées, pour des besoins impératifs d'examens comme ceux du bac français par exemple ou des concours. "

 

Hervé Morin opposé à la réouverture des lycées normands ©Région Normandie/ you tube

 

Sur le retour à l'école, David Cormand se joint à cette opposition régionale, car il craint que cette rentrée n'exacerbe les inégalités sociales entre les familles. 
 

"Il aurait peut-être fallu un travail en amont plus précis, en fonction des différents territoires, urbains ou ruraux, avec les équipes éducatives, les associations de parents d'élèves, pour envisager pourquoi pas une école à l'extérieur si possible. Là, on va voulu imposer une date commune et on a refilé le bébé aux élus locaux, mais sans l'accompagnement adapté."

 

David Corman et la rentrée scolaire ©France 3 Normandie

 

La Normandie d'après 


Selon Hervé Morin, l'urgence sera celle de la lutte contre un chômage qui va repartir à la hausse très prochainement en Normandie.

Pour cela, il imagine déjà "un vaste plan de formations qu'il faudra mettre en place pour aider les personnes qui se retrouveront sur un marché du travail sinistré, avec pourquoi pas des reconversions et d'autres ouverture de carrières."  

 

Hervé Morin et la Normandie de demain ©You Tube/ Région Normandie



Pour David Cormand, en revanche, le monde d'Après ne devra plus être le même.

"Deux tendances politiques et deux forces risquent de s'affronter, avec ceux qui voudront un retour au monde d'avant avec toujours plus de libéralisme, de libre échange, de conccurrence,  moins de protection du travail et plus d'austérité. Et d'autres, de plus en plus nombreux, qui voudront remettre ce modèle économique qui nous contraint en question, car il est aussi une des causes de cette crise. "
 

Le monde d'après selon David Corman ©France 3 Normandie



 


 








 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société politique