Deux comédiens marionnettistes et metteurs en scène nommés à la tête du CDN Normandie-Rouen

Camille Trouvé et Brice Berthoud, artistes marionnettistes majeurs de la scène nationale choisis pour diriger le Centre Dramatique National de Normandie-Rouen, un choix bien plus moderne qu’il n’y paraît.

Un binôme succède à David Bobée pour piloter les trois navires du Centre Dramatique National de Normandie-Rouen (La Foudre au Petit-Quevilly, Le Théâtre des deux rives à Rouen et l’Espace Sangnier à Mont-Saint-Aignan). Et pas n’importe quel binôme… deux comédiens marionnettistes.

Camille Trouvé se forme à l’art de la marionnette à Glasgow en Écosse. Dès son retour en France, elle travaille avec de grands auteurs et metteurs en scène tels que Wajdi Mouawad, François Cervantès, Catherine Germain et Laurent Fréchuret. Elle poursuit sa formation à l’ESNAM (Ecole National des Arts de la Marionnette) à Charleville-Mézières dans les Ardennes, ville qui accueille également le Festival mondial des théâtres de marionnettes.

Brice Berthoud, lui  passe par l’école Sans filet de Bruxelles et chez Fratellini à Paris. Il débute comme fil-de-fériste et jongleur pour la compagnie strasbourgeoise Le Colimaçon.  

Camille Trouvé et Brice Berthoud se rencontrent en 2000 et fondent la compagnie Les Anges au plafond en région parisienne, une compagnie devenue depuis une référence dans les arts de la marionnette, et même au-delà.  La compagnie offre en effet un croisement  des arts : arts plastiques, théâtre, danse ou encore musique en direct et elle se joue des frontières entre les disciplines du spectacle vivant.

Bien loin de Guignol et Gnafron, le théâtre de marionnettes du duo d’auteurs Camille Trouvé et Brice Berthoud propose personnages portés, ombres, pop-up, scénographies en mouvement, projections animées… Avec un travail autour du papier, leur matière de prédilection.

Le théâtre de ce duo d’auteurs est très proche du cinéma avec son travail du cadre et de la lumière, car la marionnette permet de jouer avec les perspectives, du gros plan au plan très large.

Anne Decourt, directrice du Sablier, Centre National de la Marionnette en préparation à Ifs dans le Calvados, se réjouit de cette décision au moment où Roselyne Bachelot, ministre de la Culture annonce la création d’un label national pour les arts de la marionnette. « On est enchanté, c’est une très bonne nouvelle ! Cette nomination à la direction d’un CDN et l’annonce de Roselyne Bachelot à Charleville-Mézières montrent que l’Etat et le ministère de la Culture reconnaissent la marionnette comme un art majeur », se réjouit la directrice.

Face à l'univers poétique et décalé proposé, les spectateurs de l’agglomération rouennaise peuvent s’attendre à avoir tous leurs sens en éveil pour la rentrée 2022.  

Il est possible de découvrir le travail de ces « anges au plafond » dans la région normande début 2022. La compagnie foulera les planches du Théâtre Charles Dullin à Grand-Quevilly en Seine-Maritime le 25 février 2022. Elle proposera Le Bal marionnettique et le dernier spectacle de la compagnie Le nécessaire déséquilibre des choses. Coproduit par Le Sablier, il sera joué le 2 mars au théâtre Le Sablier à Ifs dans le Calvados, les 1er et 2 mars 2022.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival mondial des théâtres de marionnettes événements sorties et loisirs festival