• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Gilets jaunes : les représentants des grandes villes françaises reçus à Bercy pour évoquer la facture des manifestations

Une agence bancaire rue Jeanne d'Arc / © Magali Nicolin
Une agence bancaire rue Jeanne d'Arc / © Magali Nicolin

France Urbaine, l'association qui réunit les grandes villes françaises, dont la Métropole Rouen Normandie, déplore de lourdes pertes liées au mouvement des gilets jaunes. Elle sera reçue ce mercredi à Bercy.

Par MMM avec AFP

Elus et commerçants des grandes villes, qui réclament une réponse aux préjudices subis après treize semaines de mobilisation des "gilets jaunes", seront reçus mercredi 13 février 2019 à Bercy par le ministre de l'Economie, a annoncé ce mardi 12 février le porte-parole du gouvernement.

Ils sont reçus demain à Bercy, en présence du ministère de l'Intérieur et du ministre de la Cohésion des territoires", et "on va trouver des solutions ville par ville", a annoncé Benjamin Griveaux sur France 2.
 

Des fonds déjà débloqués


 "Il y a une première enveloppe de 3 millions d'euros qui a été débloquée par le Premier ministre et maintenant on veut aussi voir les commerçants", a-t-il expliqué.

Les élus des grandes villes et métropoles ont réclamé dimanche "une réunion d'urgence" au gouvernement, compte tenu des "préjudices subis par les habitants et les commerçants" à cause du mouvement des "gilets jaunes".
 

L'objectif n'est pas d'avoir la double peine pour les commerçants qui ont eu à subir ces violences et le fait de devoir fermer leur boutique, d'abandonner une grande partie de leur chiffre d'affaires", a-t-il justifié. 


    "Les moyens de l'État, c'est aussi permettre par exemple aux commerçants d'avoir des décalages de trésorerie, d'avoir des facilités au regard de l'administration sociale, de l'administration sociale", a-t-il ajouté. 
 

Des pertes de plusieurs millions d'euros selon France Urbaine


Commerçants et habitants sont "pris en otage par des casseurs" et les pertes sont de l'ordre de plusieurs "millions d'euros dans nombre de grandes villes (Bordeaux, Dijon, Lyon, Nantes, Paris, Rennes, Rouen, Saint-Etienne, Toulouse...)", a dénoncé dimanche France Urbaine, qui réunit les élus des grandes villes et métropoles, dont la Métropole Rouen Normandie, dans un communiqué.

A lire aussi

Sur le même sujet

L'origine des oeufs de Pâques - avril 2019

Les + Lus