Grève des internes au CHU de Rouen

Rouen le mardi 10 décembre 2019- Manifestation des internes au CHU de Rouen / © Stéphane L'HOTE / France Télévisions
Rouen le mardi 10 décembre 2019- Manifestation des internes au CHU de Rouen / © Stéphane L'HOTE / France Télévisions

Les médecins en formation en centre hospitalier universitaire mobilisés pour réclamer de meilleures conditions de travail et une meilleure prise en charge des patients
 

Par Richard Plumet

Mobilisation ce mardi 10 décembre 2019 au CHU de Rouen. Les internes ont exprimé leur colère et annoncé une grève illimitée. Parmi les raisons de leur manifestation il y a les problèmes d'organisation (avec des horaires qui pénalisent la formation théorique et la révision des cours) et la question de la rémunération.

Quand on fait les gardes aux urgences on commence d'abord le matin à 8h dans notre service,  puis à 18h30 on débute la garde aux urgences et on termine le lendemain matin à 8h. La première garde que j'ai faite, j'ai pas dormi.
C'est vrai qu'à 6h du matin quand on n'a pas dormi depuis 24 heures c'est compliqué d'être encore au taquet sur tout, et de ne pas oublier quelque chose. Oui, on peut mettre en danger le patient en n'ayant pas dormi depuis 24heures…

Là, je travaille entre 10 et 12 heures par jour. Je fais 60 à 70 heures par semaine. Ma rémunération ? En premier semestre d'internat j'ai gagné 1400 euros par mois. Ça correspond pas du tout au nombre d'heures effectuées : on est payé pour 48 heures par semaine, et depuis le début je n'ai jamais fait 48 heures…

- Cécile Farhi, interne en pneumologie

 

Rouen : grève des internes au CHU
VIDEO : le reportage de Thibaut Franceschet et Stéphane L'Hôte 
 
Rouen le mardi 10 décembre 2019- Manifestation des internes au CHU de Rouen / © Stéphane L'HOTE / France Télévisions
Rouen le mardi 10 décembre 2019- Manifestation des internes au CHU de Rouen / © Stéphane L'HOTE / France Télévisions

Ces internes rouennais répondent à un appel à la grève lancé au niveau national. Ce mardi midi on comptait un quart de grévistes. Mais la plupart des internes concernés par cette mobilisation étaient réquisitionnés.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus