Incendie du bar « Cuba Libre » à Rouen : 3 ans après le drame, des familles écœurées avant même le début du procès

La stèle en hommage aux 14 victimes du Cuba Libre, édifiée à l'automne 2018 / © Sylvie Callier
La stèle en hommage aux 14 victimes du Cuba Libre, édifiée à l'automne 2018 / © Sylvie Callier

Dans la nuit du 5 au 6 août 2016, 14 jeunes périssaient dans l’incendie du bar "Cuba Libre" situé sur la rive gauche de Rouen. Le procès du gérant de l'établissement et de son frère se tiendra du 9 au 17 septembre 2019. Retour sur ce drame qui a marqué toute la région.

Par Mathilde Riou

Un mois avant le procès de l’incendie mortel du Cuba Libre, retour sur ce drame

Dans la nuit du 5 au 6 août 2016, un groupe d’amis fête les 20 ans d'Ophélie. Alors qu'une amie apporte le gâteau d'anniversaire, elle trébuche et une bougie «feu de Bengale » déclenche un incendie dans l’escalier qui mène à la cave. L'aménagement de de cette dernière en discothèque n'est pas légal et ne répond pas aux normes incendies : les matériaux sont inflammables et toxiques en cas de feu et l’issue de secours est verrouillée... Cette nuit là, 13 jeunes vont périr dans l'incendie. Une quatorzième personne, alors en urgence absolue, décèdera un mois plus tard, portant le bilan à 14 victimes. 
La stèle pour les 14 jeunes victimes à Rouen avenue Jacques Cartier / © S. Callier
La stèle pour les 14 jeunes victimes à Rouen avenue Jacques Cartier / © S. Callier

Trois ans après le drame, le procès correctionnel devrait durer une semaine. Il est prévu du 9 au 17 septembre 2019. Le gérant du bar et son frère seront jugés pour "homicides et blessures involontaires par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité et de prudence." Ils encourent jusqu'à 5 ans de prison et 75 000 euros d'amende.
 
Deux ans après le drame, la façade du bar affiche des messages d'hommage aux 14 jeunes victimes / © Sylvie Callier
Deux ans après le drame, la façade du bar affiche des messages d'hommage aux 14 jeunes victimes / © Sylvie Callier


Des familles écoeurées avant même le début du procès

Un mois avant le procès, l'un des avocats des familles des victimes, Maître Dominique Lemiegre, témoigne de l'état de colère et d'incompréhension des familles :

La perte d'un enfant est irréversible, ils estiment que de toute façon quelque soit la peine prononcée, puisqu'il y a un maximum encouru qu'ils estiment insuffisant, ils ne vont pas avoir la satisfaction qu'ils attendent

 

 

C'est plus que de la colère, ils n'arrivent pas à admettre que les fautes aussi lourdes soient-elles n'aient pas de caractère volontaire. Dans leur esprit, ça devrait être assimilé à des actes volontaires. Ce que la loi n'admet pas.
Maître Dominique Lemiegre, l'un des avocats des familles des victimes

 
Incendie du bar « Cuba Libre » à Rouen : "des familles écoeurées avant même le début du procès"
 

Emouvant hommage à la 14e victime de l'incendie du bar "Au Cuba Libre" de Rouen

VIDEO France 3 Normandie : Béatrice Rabelle en direct du Cuba Libre ce lundi midi 5 septembre 2016 dans le JT 12/13 présenté par Julie Howlett Fleurs, pleurs, recueillement : la famille, les amis, les parents, mais aussi les collègues de travail du père de Karima se sont rassemblés ce lundi matin pluvieux et gris pour un hommage à cette 14e victime de l'incendie survenu dans le sous-sol de ce bar de la rive gauche de Rouen.


En 2017, notre journaliste Jean-Luc Drouin revenait sur ce drame avec les témoignages d'une femme présente dans le bar au moment de l'incendie

D'un seul coup, j'ai vu tout sauter, directement de la fumée, des grosses flammes, tout a explosé, les chaises ont volé.
Une rescapée du Cuba Libre

04/08/19_Cuba Libre 1 an après


Maître Fabien Picchotino, l’un des avocats des parties civiles, confirmait à l'époque que les familles attendaient un procès :

Les familles veulent savoir comment ça s'est passé. Pourquoi ca s'est passé. Pourquoi leurs proches étaient là... Et les parents des victimes n'ont pas l'impression que les gérants, alors sous simple contrôle judiciaire, ont été sanctionnés. 

Il y aura 140 parties civiles présentes au procès.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus