Le nouveau moteur électrique du groupe Renault fabriqué près de Rouen

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet

Une nouvelle ligne de montage a été inaugurée début juillet 2022 à l'usine Renault de Cléon (Seine-Maritime). Un site industriel qui, après des décennies de thermique, est passé en 2015 à l'électrique. Un nouveau moteur, qui va équiper la Mégane, va être produit à grande échelle.

Tous les mécaniciens connaissent le nom de "Cléon". Depuis 1958, l'usine Renault située à Cléon, près d'Elbeuf (Seine-Maritime) fabrique des boîtes de vitesse et des moteurs pour de nombreux modèles de voitures de la marque au losange.

Mais après des décennies de "thermique", le site industriel situé au sud de Rouen a commencé en 2015 sa mutation avec l'arrivée des premières lignes de production du "R240", le moteur électrique de la Zoé.

 Evolution, savoir-faire et formation

L'inauguration, le 5 juillet 2022, d'une ligne de production du nouveau moteur électrique "EPT 160 KW" confirme l'évolution du site industriel de Cléon et son adaptation à la fin progressive et annoncée des voitures thermiques dans les prochaines années. 

Conforté dans son rôle de fournisseur de moteurs pour le groupe Renault, le site de Cléon a donc amorcé sa mutation. Les 3200 salariés de l'usine vont contribuer à fabriquer des moteurs électriques.
Objectif : en produire plus d'un million d'ici 2024 !

Mais pour passer du thermique à l'électrique une grande opération de formation et de transfert des savoir-faire a été mise en œuvre comme l'a expliqué à notre journaliste Marie Benoist, le directeur de Renault Cléon, Thomas Denis :

"Finalement, la transition se fait bien parce qu'en fait, on a des compétences d'usineurs, et ce sont des compétences qu'on peut déjà réutiliser. Usineur, c'est un métier qui s'adapte très bien. Par exemple, sur les procédés un peu spécifiques des ateliers de bobinage, un usineur aborde très très bien ce métier-là."

Thomas Denis cite aussi l'exemple des carters, une pièce que l'on trouve sur les moteurs thermiques, mais aussi sur les moteurs électriques et qui seront donc encore fabriqués.
Quant à la transition en cours et la reconversion de certains salariés, il se veut confiant : "Nous, on a tout ce qu'il faut pour faire à Cléon (…) On considère que pour tripler la production d'électrique en 3 ans, on tous les acquis pédagogiques et de formation et de compétence technique pour relever ce défi sans trop de problèmes. Moi, je suis assez confiant."

durée de la vidéo: 01 min 51
VIDEO - Juillet 2022 : un nouveau moteur électrique construit à l'usine Renault de Cléon (Seine-Maritime)

En dépit de l'annonce du recrutement d'une centaine de nouveaux salariés d'ici la fin de 2022, les syndicats de Renault Cléon s'inquiètent de la baisse constante des effectifs en CDI, baisse accentuée, depuis 2021, par un plan de départ au sein du groupe Renault. Avec moins de salariés, les représentants syndicaux pointent du doigt les nouvelles conditions de travail et des salaires jugés insuffisants.

Un moteur puissant

Le nouveau moteur électrique produit à Cléon  a une puissance de 160 kilowatts et donnera 220 chevaux à la nouvelle Mégane.
Plus léger que celui de la Zoé, ce nouveau moteur est refroidi par de l'huile.

Un modèle encore plus puissant (220 KW) doit à son tour être fabriqué d'ici 2027 à Cléon. Un moteur innovant sans "terres rares" fruit d'un partenariat de Renault avec Valéo et Valéo-Siemens-eAutomotive.