• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Manifestations des gilets jaunes interdites dans le centre-ville de Rouen

Rouen : manifestation des gilets jaunes dans les rues du centre-ville le samedi 29 décembre 2018 / © Photos : Laurent LAGNEAU / France 3 Normandie
Rouen : manifestation des gilets jaunes dans les rues du centre-ville le samedi 29 décembre 2018 / © Photos : Laurent LAGNEAU / France 3 Normandie

La préfecture de Seine-Maritime a pris un arrêté pour interdire toute manifestation dans le centre-ville de Rouen, samedi 23 mars de 10h à 22 h
 

Par Richard Plumet

C'est ce vendredi après-midi, à la veille du 19e samedi consécutif de manifestation des "gilets jaunes", que  Fabienne Buccio, préfète de la région de Normandie et préfète du département de Seine-Maritime, a pris un arrêté pour interdire toute manifestation dans un périmètre précis de l'hyper-centre de Rouen.

La place de l'hôtel de ville (où les manifestants avaient pris l'habitude de se regrouper chaque samedi à 10 et 14h) est concernée, ainsi que la rue de la République, la rue du général Leclerc, la rue du général Giraud, la rue de Fontenelle et la rue Lecanuet. Toutes les rues situées à l'intérieur du périmètre défini par ces rues (dont la rue Jeanne d'Arc, la rue du Gros-Horloge et la place du Vieux-Marché) sont donc interdites aux manifestants.
  
  

Premières réactions à cette interdiction

Président de la Métropole Rouen Normandie, Frédéric Sanchez s'est, dans un tweet, "félicité de la décision prise par la préfète de Seine-Maritime"

Un peu plus tard, en fin d'après-midi, l'union départementale de Seine-Maritime du syndicat CGT publiait un communiqué pour réagir à cette interdiction de manifestation dans le centre-ville de Rouen demain samedi, interdiction considérée comme étant " dans la droite ligne de la politique de Macron – Philippe – Castagner de mettre à mal les libertés publiques et donc les libertés syndicales à travers la loi anti-casseurs qui prévoit notamment des interdictions de manifestations, le fichage des manifestants, le renforcement des fouilles."

Poursuivant sa stratégie de "convergence des luttes avec les gilets jaunes", la CGT 76 "maintient son appel à manifester ce samedi 23 mars 2019 à 10h à l'hôtel de ville de Rouen".
Donc à un endroit qui se trouve dans le périmètre visé par l'interdiction...
 
 


Le rond-point des vaches également concerné

Dans un second arrêté préfectoral, les manifestations sont également interdites du vendredi 22 au mercredi 27 mars sur le rond-point des vaches de Saint-Etienne du Rouvray et ce, "en raison des exactions ayant eu lieu sur ce site depuis le dernier arrêté".
 
 
Archive : manifestation à Rouen le 29 décembre 2018. / © France 3 Normandie / Image extraite de la vidéo du JRI Bruno Belamri
Archive : manifestation à Rouen le 29 décembre 2018. / © France 3 Normandie / Image extraite de la vidéo du JRI Bruno Belamri

 

Extrait du communiqué de la préfecture de Seine-Maritime du 22 mars 2019

Les manifestations de "gilets jaunes" qui se déroulent chaque samedi en centre-ville de Rouen depuis le 17 novembre 2018, sont le théâtre de violences et d'exactions ayant entraîné des dommages très significatifs en particulier pour les commerces et les infrastructures.

Eu égard à la nécessité de maintenir l’ordre public et aux risques encourus compte-tenu des appels à manifestation, sans dépôt de déclaration en préfecture, diffusés sur les réseaux sociaux pour la journée du samedi 23 mars, Fabienne Buccio, préfète de la région Normandie, préfète de la Seine-Maritime a pris un arrêté interdisant toute manifestation dans le centre-ville de Rouen, samedi 23 mars de 10h à 22 h, selon un périmètre annexé à l’arrêté.

Par ailleurs, comme ce fut le cas lors des samedis précédents, la préfète de la région Normandie, préfète de la Seine-Maritime a pris deux arrêtés, valant du vendredi 22 mars 2019 (18h00) au dimanche 24 mars 2019 (soir) :

• La vente et l'utilisation de pétards et feux d'artifices dits de divertissement, sont interdites sur tout le département

• La vente et l’utilisation de bouteilles ou bidons contenant des produits chimiques, inflammables ou explosifs, sous la forme liquide, solide ou gazeuse (essence, acide chlorhydrique, acide sulfurique, soude, chlorate de soude, alcools à brûler et solvants) et la vente de carburant aux usagers sous forme conditionnée (jerricans, bidons, etc.) sont interdites sur tout le département.

La préfète rappelle que la sécurité doit constituer, pour toutes et tous, unepriorité absolue.

Face à la volonté de certains groupes violents de commettre des dégradations et exactions en centre-ville, les riverains et les commerçants sont à nouveau invités à prendre des mesures de précaution particulières pour la journée de samedi 23 mars, notamment à Rouen mais également au Havre.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

arrivée de l'Hermione à Cherbourg

Les + Lus