• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

La ministre de la Culture annonce des aides pour la Normandie

De gauche à droite : Catherine Morin-Desailly, élue rouennaise, sénatrice et présidente de la commission parlementaire de la culture, de l'éducation et de la communication, Hervé Morin président de la région Normandie, Françoise Nyssen, ministre de la Culture, Frédérique Bredin, présidente du Centre national de la Cinématographie (CNC) et Fabienne Buccio, préfète de Normandie / © France 3 Normandie
De gauche à droite : Catherine Morin-Desailly, élue rouennaise, sénatrice et présidente de la commission parlementaire de la culture, de l'éducation et de la communication, Hervé Morin président de la région Normandie, Françoise Nyssen, ministre de la Culture, Frédérique Bredin, présidente du Centre national de la Cinématographie (CNC) et Fabienne Buccio, préfète de Normandie / © France 3 Normandie

En visite en Normandie, Françoise Nyssen a défendu à Rouen trois dossiers : l'art lyrique, la lecture pour tous et un soutien plus fort au cinéma et à l'audiovisuel normand

Par Richard Plumet

Défendre l'art lyrique et conforter la place et le rang de l'Opéra de Rouen  (le théâtre des Arts) en lui attribuant le label "Théâtre lyrique d'intérêt national" a été hier (vendredi  24 novembre 2017) l'une des étapes de la visite normande de la ministre de la Culture.

Autre événement, et au rayonnement concernant les cinq départements normands : la signature d'une convention de coopération avec le CNC pour défendre et développer les tournages de cinéma mais aussi et, d'une façon plus large, soutenir la création audiovisuelle normande (détail de cette convention à lire en bas de cette page).

VIDEO : le reportage France 3 Normandie de Frédéric Nicolas et Anne-Laure Havard  (montage : Pierre Cadinot)  
Des annonces ministérielles pour la culture en Normandie



"Pour une réforme sérieuse de l'audiovisuel public"

VIDEO. A Rouen, après la signature de la convention entre la région de Normandie et le CNC, Frédéric Nicolas, journaliste de la rédaction de France 3 Normandie a interrogé la sénatrice Catherine Morin-Desailly sur les projets de réformes de l'audiovisuel public et les conséquences à France Télévisions. Interlocutrice depuis des années des ministres de la culture et des PDG de France Télés, la présidente de la commission parlementaire de la culture, de l'éducation et de la communication a affirmé l'importance, l'urgence et la nécessité de changer et de s'adapter :

Cette réforme n'a pour autre visée que d'asseoir le rôle, la légitimité et l'efficacité du service public (…) audiovisuel public qui, dans un contexte actuel très diversifié et très concurrentiel, doit profondément se réformer et se réformer sur trois points : les questions de gouvernance, la question de la structure et la question de son mode de financement.


Tout cela repose sur la question suivante : "Quelle ambition pour le service public de l'audiovisuel ? " Catherine Morin-Desailly précisant que le Parlement a beaucoup travaillé sur ce sujet : "Nous avons une vraie vision et une vraie ambition et il faut poursuivre un certain nombre de réformes (…) il en va de la survie et de la pérennité de l'audiovisuel public"

 

Une convention de coopération 2017-2019 pour le Cinéma et l’Image animée en Normandie

Extrait du communiqué de la région de Normandie précisant les termes de la convention  en faveur du cinéma et de l'audiovisuel en Normandie :

Cette nouvelle convention stipule notamment le doublement d’ici 2019 des fonds dédiés à la création et à la production d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles en Normandie (formats long métrages et fictions TV). 4,5 millions d’euros y seront alloués (Région Normandie : 3,5 millions €, Etat : 693 206 €, Centre national du cinéma et de l'image animée : 529 500 €). La prospection pour l’accueil de tournages en Normandie sera aussi développée.

« Sur la base de la Loi NOTRe et de la compétence partagée, l’Etat et les collectivités s’engagent à construire une coordination étroite pour une offre culture de qualité au service des territoires et à assurer les meilleures conditions de réussite pour l’ensemble des acteurs culturels et artistiques du territoire par un plus grand soutien à la structuration des filières, par une attention particulière à la sécurisation des parcours, par une incitation aux initiatives novatrices et à l’expérimentation de nouveaux modèles économiques. De nombreux et beaux projets sont à co-construire » déclarent Françoise Nyssen et Hervé Morin.

En concertation avec les acteurs territoriaux, cette convention, met l’accent, sur le renforcement de la politique de soutien à la création, à la production d’œuvres de qualité, à l’exploitation et à la diffusion renforcée, sur la structuration des filières, sur l’innovation dans l’éducation et la citoyenneté, sur le patrimoine cinématographique et audiovisuel et sur l’attractivité du territoire.

Pour accompagner la production d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles, la Région :

-          Renforce son fonds d’aides à la création et à la production pour permettre à la Normandie de devenir une terre plus attractive pour la production et l’accueil d’œuvres de longue durée, génératrices notamment de retombées économiques directes et indirectes pour le territoire.

-          Développe une stratégie dynamique de prospection d’accueils de tournages en Normandie. La Région entend faire de la Normandie l’une des plus belles destinations cinématographiques françaises.

-          A créé une nouvelle agence régionale unique « Normandie Images ». Elle sera opérationnelle à compter du 1er janvier 2018. Fusion de la Maison de l’image (ex-Basse Normandie) et du Pôle image (ex-Haute Normandie), véritable force de frappe, en direction du monde du petit et du grand écran, cette association, accompagnera les auteurs-réalisateurs, techniciens, sociétés de productions, structures de diffusion, salles de cinémas… Elle exercera aussi une mission de pôle régional de ressources.

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

La Normandie présente en force au salon du Bourget 2019

Les + Lus