Rouen : 44 000 m2, 2800 fenêtres, le colossal chantier de la cité administrative va commencer

Sur les bords de Seine, la cité administrative a été construite entre 1963 et 1975. Elle n'a jamais été rénovée. / © Stéphane L'Hôte/France Télévisions
Sur les bords de Seine, la cité administrative a été construite entre 1963 et 1975. Elle n'a jamais été rénovée. / © Stéphane L'Hôte/France Télévisions

La rénovation va débuter en 2020. Elle durera 3 ans. Le préfet a signé ce 2 décembre le marché pour la réalisation avec l'entreprise Bouygues. La facture énergétique des bâtiments était son point faible.Des panneaux solaires seront installés, les bâtiments vont être mieux isolés, l'amiante retirée.

Par Sylvie Callier


Rouen sera la première grande cité administrative française entièrement rénovée et mise aux normes énergétiques. L'Etat engage 1 milliard pour ces travaux en France, à Rouen la facture s'élève à 96 millions d'euros.

Un chiffre qui s'explique par la dimension de cette cité construite entre 1963 et 1975 sur les quais rive gauche quartier Saint-Sever. Mille-trois-cents personnes y travaillent. On y trouve notamment la direction des finances publiques. 
  • 44.000 mètres carrés de bureaux et d'accueil public
  • 2800 fenêtres à simple vitrage
© Stéphane L'Hôte/France Télévisions
© Stéphane L'Hôte/France Télévisions

Ces bâtiments n'avaient jamais été rénovés. La facture énergétique devrait baisser de 70%. L'activité des diverses administrations continuera à la cité administrative. Les agents se déplaceront selon les tranches de chantier.

Il faut notamment retirer des isolants et joints en amiante. En 2018 des agents (notamment... ceux de l'inspection du travail installée dans la cité) avaient donné l'alerte et demandé des analyses de l'air. 

Après la rénovation, 500 agents de services de l'Etat pourront venir travailler sur les quais de Seine. Autant d'économies puisqu'une dizaine de sites était jusqu'à présent loués. 

C'est un vrai dossier de performance énergétique ! L'hiver et l'été étaient difficiles pour les agents.

A
Rouen, la rénovation de la cité administrative va commencer
 

La Cité Administrative, "bureau" de Lino Ventura et Patrick Dewaere

En 1975, Pierre Granier-Deferre choisit Rouen comme décor d'"Adieu poulet" avec une intrigue policière et politique.  Les deux policiers, un commissaire chevronné et un jeune inspecteur sont interprétés par Lino Ventura et Patrick Dewaere.

La cité administrative devient le commissariat du film. Les bâtiments sont tout juste achevés, ils ont une architecture graphique qui épouse bien le cinémascope, les vues sur la Seine sont impressionnantes.
Lino Ventura et Patrick Dewaere devant la cité administrative qui devient commissariat central de Rouen dans "Adieu poulet" / © Image de "Adieu poulet", P. G Deferre. 1975
Lino Ventura et Patrick Dewaere devant la cité administrative qui devient commissariat central de Rouen dans "Adieu poulet" / © Image de "Adieu poulet", P. G Deferre. 1975
 
Bande-annonce de "Adieu poulet" (P. Granier-Deferre)


 

Sur le même sujet

Les + Lus