Rouen : l'ancienne rectrice condamnée pour détournement d'argent public

Claudine Schmidt-Lainé à son procès à Rouen le 4 juillet 2018 / © Mathias Poisnel, dessinateur
Claudine Schmidt-Lainé à son procès à Rouen le 4 juillet 2018 / © Mathias Poisnel, dessinateur

Le tribunal correctionnel de Rouen a délibéré. Claudine Schmidt-Lainé, ancienne rectrice de l'académie de Rouen a été condamnée à 2 mois de prison avec sursis et 15 000 euros d'amende. Elle va faire appel.

Par Sylvie Callier


L'ancienne rectrice avait plaidé sa bonne foi le 5 juillet en audience correctionnelle. Les juges rouennais suivent à la lettre les réquisitions du procureur de la République.

Les faits reprochés remontent à la période entre 2013 et 2015. Claudine Schmidt-Lainé, 63 ans,  était alors rectrice d'académie et chancelier des universités de Rouen et du Havre.

Elle a été poursuivie pour "soustraction, détournement ou destruction de biens d’un dépôt public par le dépositaire ou un de ses subordonnés ».

Des remboursements de trajets privés et des dépenses personnelles réglées par l'administration étaient au coeur des débats.  

L'avocat de l'ancienne rectrice, Maitre Alexis Chabert, a réagi à la condamnation. "Le quantum de la peine ne tient aucun compte du parcours professionnel exceptionnel de Madame SCHMIDT-LAINE".

Il explique que cette haut-fonctionnaire, mathématicienne, a remboursé spontanément les dépenses reprochées.

Il rappelle que la prise en charge de frais"qualifiés de personnels" était "habituellement admise au sein de la Chancellerie de Rouen".

L'ancienne rectrice va faire appel. Elle n'exerce plus au sein de l'administration. Le ministère de l'éducation l'a relevée de sa fonction de recteur à Grenoble en mars 2018.

 

Sur le même sujet

Caen: Deux jours après la rentrée, le lycée Malherbe déjà bloqué

Les + Lus