• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Rouen : les auteurs de home-jacking retrouvés grâce à des écoutes téléphoniques

© M. Moiroud-Musillo / France 3 Normandie
© M. Moiroud-Musillo / France 3 Normandie

Cinq jeunes hommes sont soupçonnés d'avoir participé à deux cambriolages de pavillon dans la nuit du 22 au 23 septembre 2018 à Sotteville-lès-Rouen et Grand-Couronne. Quatre d'entre eux sont majeurs. Ils ont été interpellés suite à l'exploitation de la ligne téléphonique du majeur. 

Par Marc Moiroud-Musillo

Dans la nuit du samedi 22 au dimanche 23 septembre 2018, le pavillon d'une famille est visité par un groupe d'individus alors que les habitants dorment. Les faits se passent à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime). Les voleurs repartent avec une Renault Modus et de l'outillage. 

A bord du véhicule volé, ils se rendent à Grand-Couronne, où ils effectuent un deuxième home-jacking. Mais cette fois, la famille est réveillée par des bruits et met les malfaiteurs en fuite. Les occupants découvrent la disparition de sacs à main, contenant des clefs de voiture et des moyens de paiement. 

L'enquête de la Brigade de répression des cambriolages de la Sûreté départementale de Seine-Maritime permet d'identifier un des mis en cause. Il s'agit d'un homme de 16 ans, résidant à Sotteville-lès-Rouen. 
 

Les complices présumés repérés grâce à des écoutes téléphoniques


Deux cartes bancaires dérobées dans la maison de Grand-Couronne sont utilisées dans plusieurs commerces de la métropole rouennaise. Les images de vidéo surveillance des boutiques permettent d'identifier deux individus déjà ciblés grâce l'exploitation d'une ligne téléphonique. 

Le 2 octobre 2018, le premier individu de 16 ans est interpellé, puis un majeur et un mineur de Saint-Etienne-du-Rouvray sont également arrêtés. Les trois individus sont déjà connus des forces de police. Les perquisitions de leur domicile permettent de retrouver les clefs dérobées à Grand-Couronne. La poursuite de l'enquête a permis d'interpeller deux autres mineurs résidant à Rouen et Saint-Etienne-du-Rouvray. 

Le majeur du groupe a été déféré au parquet de Rouen et placé sous contrôle judiciaire. Les quatre mineurs ont, eux, été remis à leur civilement responsable. Ils comparaîtront le 13 novembre 2018 devant le juge des enfants. 

Le véhicule volé n'a toujours pas été retrouvé par la police. 







 

A lire aussi

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus