Rouen : un chantier d’importance dans les sous-sols de la chapelle Corneille

Publié le Mis à jour le
Écrit par Didier Meunier .

Après la restauration extérieure du bâtiment du 16ème siècle, c’est au tour des soubassements de la chapelle d’accueillir les ouvriers de ce chantier qui dure depuis plusieurs années.Ils se termineront en février 2016. 

Un chantier de 7,3 millions euros

Les extérieurs étant rénovés, c’est donc à l’intérieur et dans les soubassements de la chapelle que se concentrent actuellement les travaux. La quasi-totalité du sous-sol a été évidée pour permettre, à terme, l’installation des principaux éléments d’accueil du public et des artistes.

Au rez-de-chaussée : les sculptures et le retable ont été rénovés, le sol est en cours de réfection pour intégrer un plancher chauffant.

A l’extérieur : des bâtiments contemporains jouxteront la chapelle.



Un auditorium de taille intermédiaire

Faire de la chapelle Corneille de Rouen un édifice de taille intermédiaire, pouvant accueillir 600 à 700 spectateurs, c’est la volonté de la région Haute-Normandie, en charge de la rénovation du lieu. La programmation sera axée sur la musique non amplifiée.



Un effort particulier sur l’acoustique

Surplombant le public dans cette salle historique : une sphère contemporaine étonnera sûrement les spectateurs.Cette géode composée de deux hémisphères, réunis pour une lentille, diffusera le son par réflexion. Elle aura aussi un rôle d’éclairage.



Le chantier sera ouvert au public le samedi 21 mars, dans le cadre du mois de l'architecture.



VIDEO : le reportage de Moiroud Marc et Jérôme Bègue (certaines images sont fournies par l’Agence King Kong), avec l’interview de :
  • Gilles Catherine, chargé de l'opération pour la Région
durée de la vidéo: 02 min 01
PHOTOS ( de Marc Moiroud) : 







Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité