Rouen : une journée de présentation de la "Commune Saint-Nicaise" organisée par les militants de la Nuit Debout

Publié le Mis à jour le
Écrit par CL

Depuis quelques jours, les militants de la Nuit Debout à Rouen occupent l'église Saint-Nicaise, située sur la rive droite, rebaptisée "la Commune Saint-Nicaise". Une journée de présentation de leur action était organisée ce samedi 14 mai

A Rouen les militants de la Nuit Debout ont choisi une autre méthode de rassemblement et de contestation. 



Occupant depuis quelques jours l'église Saint-Nicaise, rebaptisée la "Commune Saint-Nicaise", sur la rive droite de Rouen, les militants ont souhaité convier les habitants du quartier pour une après-midi d'échange. 





Expliquer les raisons de l'occupation de cette église



L'église Saint-Nicaise est un édifice désacralisé depuis 2 ans et demi par l'archevêque et voué à la "désaffectation" après "une délibération du conseil municipal et sans consultation préalable des riverains" évoquent les militants dans un tract distribué dans les boîtes à lettres des riverains. 



"La Commune Saint-Nicaise" souhaite se réapproprier "ce lieu symbolique afin de le protéger et de [...] permettre aux habitants du quartier, de décider de manière démocratique si [les habitants] souhaitent ou non voir cette église se mourir en même temps que nos droits et libertés fondamentales"





Activités et débats au programme 



Au programme de cette journée de présentation étaient prévus un repas moules-frites dans les jardins de la paroisse, une réunion d'échange entre les habitants du quartier et les militants de Nuit Debout sur le thème "L'occupation - le débat démocratique, la parole libre", suivis d'ateliers créatifs et artistiques, d'un débat sur la commune de Paris, d'une assemblée citoyenne Place de l'Hotel de Ville, pour s'achever sur un concert d'orgue au sein de l'église ce samedi soir à 20 heures



Une journée bien remplie, pacifique, placée sous le signe du débat et du rassemblement. 









Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité