• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le SAMU de Rouen adopte Sauv'life, une application sur smartphone pour secourir plus vite les arrêts cardiaques

© France Bleu
© France Bleu

Une application sur smartphone peut vous sauver la vie et elle est disponible en Normandie. Sans médecin à proximité immédiate, Sauv'life permet de se rendre utile en attendant les secours quand une personne fait un arrêt cardiaque. 100 000 personnes en France l'ont déjà téléchargé.
 

Par Catherine Lecompte

Soudain, une personne dans votre entourage fait un malaise cardiaque mais aucun médecin ne se trouve alors à proximité. Désormais, vous n'êtes plus seul, ni impuissant. La technologie peut vous aider grâce à votre smartphone. 

Une nouvelle application, Sauv'Life a été créée il y a un an et elle est en plein developpement sur les téléphones portables. Elle permet de se rendre utile en attendant les secours professionnels lorsqu'une personne fait un arrêt cardiaque. Des secours dont la durée moyenne d'arrivée sur zone est de 13 minutes.  

Le SAMU de Rouen vient de s'en équiper, il est le 19eme de France à le faire mais au total, ils sont déjà 100 000 personnes à avoir rejoint cette communauté nationale de sauveteurs.


Son principe est simple: dès qu'un appel à l'aide arrive au SAMU, ces citoyens sauveteurs sont ceux qui ont téléchargé l'application Sauv' Life sur leur téléphone portable.
Toutes les personnes géolocalisées par cette application à moins de 10 minutes à pieds d'une victime, recoivent aussitôt un SMS qui leur demande d'aider.

Guidées par le SAMU, certaines vont chercher le défibrilateur cardiaque le plus proche, d'autres peuvent rejoindre la victime et commencer un massage cardiaque. Chaque minute compte.
 
© France 3 Normandie
© France 3 Normandie


Toute la communauté de citoyens sauveteurs du secteur est sollicitée en même temps. Certains peuvent donc refuser l'appel, s'ils ne sont pas disponibles. Tous les volontaires sont les bienvenus, qu'ils soient où non formés aux gestes qui sauvent.

Car dans une situation d'urgence, il vaut mieux avoir un novice qui pratique un massage, expliqué en direct par le SAMU plutôt que de ne pas intervenir !

La rapidité d'intervention des secours est en effet déterminante car une seule minute sans massage cardiaque, c’est pratiquement 10% de chance de survie en moins pour la victime. 


En France, chaque année, 50 000 personnes décèdent par arret cardiaque.  Et en Seine-Maritime, on compte pas moins de 2 arrêts cardiaques par jour qui provoquent au total près de 800 morts par an. 


Explications détaillées avec Magali Nicolin et Bruno Belamri

 
Sauv'life

A lire aussi

Sur le même sujet

Des maisons individuelles mal construites ? Un constructeur normand mis en cause

Les + Lus