Ry, village de Madame Bovary, recherche restaurateur désespérément

Publié le
Écrit par Mathilde Riou

C’est une commune incontournable pour les touristes en Normandie : Ry, qui a inspiré à Flaubert le décor de Madame Bovary, souffre actuellement d’un manque de restaurants. Le maire lance un appel.

Beaucoup de touristes défilent à Ry : ses maisons à colombages, ses petites rues typiques et sa proximité avec les châteaux de Vascœuil et de Martainville font de cette commune une carte postale parfaite.

Les amoureux de Flaubert viennent aussi y retrouver le décor de Madame Bovary.

Le personnage d’Emma Bovary aurait été inspiré par la vie de Delphine Couturier, femme du médecin Eugène Delamare, morte en 1848 et dont la maison était celle occupée maintenant par la pharmacie du bourg.

Tout est fait pour y flâner et se laisser porter par le cours de la rivière « Le Crevon » qui traverse le village.

Cependant quand vient l’heure de se sustenter, les touristes n’ont pour choix qu’une pizzeria, une brasserie et un kebab. Une offre limitée qui ne satisfait pas le maire du village : Christophe Hoguet aimerait voir s’installer un restaurant gastronomique et bistronomique qui répondrait à une demande :

La commune de Ry est une commune très touristique. Les gens viennent à la fois flâner et chiner on a une brocante qui s’est ouverte très récemment. On a besoin de ce type de restauration pour accueillir à la fois nos touristes et nos habitants en semaine mais aussi le week-end. Cette offre de prestation de services fait actuellement défaut.

Christophe Hoguet, maire de Ry

Elu en 2020, le maire fait tout pour conserver ses atouts touristiques. La commune a d’ailleurs racheté l’ancien restaurant « Le Bovary » en 2021. Le bâtiment de trois étages est en pleine rénovation pour devenir un office de tourisme, un musée Flaubert Bovary et un logement touristique style flaubertien.

Le lieu de restauration n’avait pas trouvé de repreneur et tout son mobilier a été vendu aux enchères. C’est aussi ce qu’il risque d’arriver au restaurant « Au Puits d’Antan ».

L’établissement n’a pas résisté à la crise du covid. Placé en liquidation judiciaire, si aucun repreneur ne se manifeste d’ici le 15 juin 2022, le restaurant et son matériel seront mis aux enchères. Pour trouver un chef, l'équipe municipale s'est adressée à la CCI, aux lycées hôteliers. Le bail commercial est à reprendre avec un loyer à verser au propriétaire des murs. Pour les personnes intéressées, le maire est joignable au 02 35 23 60 61.