Interdire de fumer sur le trottoir des écoles,  c'est une décision encore rare. Dans le Nord, la ville de Solesmes a pris un arrêté en 2016.

A Yvetot, c'est l'assemblée des jeunes qui a souhaité cette mesure en mai dernier. Une décision suivie par un arrêté du maire le 12 juillet.
 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Deux représentants du conseil des jeunes citoyens d'Yvetot Raphaël Deh

Il est désormais interdit de fumer sur le domaine public devant les écoles maternelles et primaires de la commune. Cette mesure est limitée à certains jours et heures :
 "la fumée, c'est mauvais pour nous, pour les fumeurs, pour la planète et pour tout"

Reportage de Raphaël Deh et Patrice Cornily
 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Dite pas les enfants, la mesure est mieux perçue

La ville explique cette interdiction par deux motifs, pour lutter contre le tabagisme passif subi par les enfants sur les trottoirs et dans la cour et aussi parce que des mégots ont déjà été ramassés et portés à la bouche par des écoliers.

Les agents de police sont désormais habilités à dresser des procès-verbaux pour les fumeurs pris en flagrant délit. Les patrouilles sont d'ailleurs bien visibles aux heures d'entrée et de sorties des écoles.

L'amende est de 38 euros. 
 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

A Yvetot, la police municipale veille et dissuade Raphaël Deh
 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Raphaël Deh