Solidarité et bénévolat : l'appel à l'aide des associations de Normandie

Collecte nationale 2019 de la banque alimentaire / © Photo PQR Ouest France MAXPPP
Collecte nationale 2019 de la banque alimentaire / © Photo PQR Ouest France MAXPPP

Plus de 80 000 personnes vivent sous le seuil de pauvreté aujourd'hui en Normandie. Etudiants, retraités, mères célibataires sont nombreux à ne plus réussir à boucler leurs fins de mois. Les aider est un défi que les associations caritatives relèvent  encore mais avec de plus en plus de difficultés.

Par Franck Besnier & C Gauberti

Des milliers de bénévoles donnent chaque jour un peu de leur temps pour accompagner les quelques 80 000 Normands qui vivent sous le seuil de pauvreté (moins de 855 euros par mois).
Une tâche de plus en plus difficile car les moyens humains et matériels font souvent défaut.
Un Français sur 4 est aujourd’hui engagé dans une association et les jeunes de moins de 25 ans sont de plus en plus nombreux (22%) à rejoindre les retraités qui constituent encore le gros des troupes (31%). 
  



Des besoins multiples selon les associations

« Recherche Trésorier pour les Restos du Cœur dans le Calvados » cette petite annonce sous forme d’offre d’emploi est en fait un exemple des appels aux bénévoles qui font cruellement défaut dans les associations. Il faut trouver aussi bien des « bras que des cerveaux » pour gérer les tâches administratives, l’accompagnement des bénéficiaires en recherche d’emplois, de logement, perdus dans les démarches et les aides auxquelles ils ont droit. Tous ces bénévoles sont très recherchés par les associations : les Restos du cœur en Normandie en comptent plus de 3 800, le Secours Catholique, 3 500.
 
Solidarité : l'appel à l'aide de la Normandie
Solidarité : l'appel à l'aide de la Normandie - Débat de Dimanche en politique du 15 décembre 2019 - France 3 Normandie - France 3 Normandie

Franck Besnier reçoit sur le plateau de Dimanche en politique ce 15 décembre 2019 des invités tout spécialement concernés :

► Dimanche en politique
     Solidarité : l'appel à l'aide de la Normandie
     à voir aussi Dimanche 15 décembre
     11h30 sur France 3 Normandie

 
Carte du taux de pauvreté en France, répartition par intercommunalités, 2016 - Source INSEE statistiques locales
 


Une pauvreté qui gagne du terrain mais une solidarité qui s’organise

Selon le dernier rapport du secours catholique de novembre 2019, 22 000 personnes ont été suivies en Normandie cette année avec un constat « il y a moins de personnes en situation de chômage (37%) mais en revanche, les bénéficiaires ayant une activité professionnelle représentent 47% des demandes, et 12% ont plus de 60 ans . «Les gens qui poussent la porte du Secours Catholique viennent d’abord pour être écoutés (80%). Nous avons de plus en plus de personnes seules et nous avons créé des équipes de bénévoles qui vont à leur rencontre parfois dans des villages de la région. ».
    
Les 22 000 bénéficiaires du Secours Catholique de Normandie ont un revenu moyen de 535 € et viennent d'abord pour être écoutés.
Les 22 000 bénéficiaires du Secours Catholique de Normandie ont un revenu moyen de 535 € et viennent d'abord pour être écoutés.
 

De nouvelles populations à aider et des dons en chute libre

Des étudiants, des retraités, des agriculteurs, des mères célibataires mais aussi de nombreux migrants sollicitent l’aide des associations qui sont littéralement débordées avec des moyens qui s’amenuisent au fil des ans. Selon une récente étude Odoxa pour France Bleu, les dons annuels aux associations sont descendus en 2018 à 225 € par personne et par an soit 21 € de moins que l’année précedente.
 
Les motivations des donateurs en France (sondage Odoxa pour France Bleu)
Les motivations des donateurs en France (sondage Odoxa pour France Bleu)

Les Français sont-ils moins généreux ?
Non si l’on regarde les résultats du dernier Téléthon 2019 qui a enregistré une hausse des promesses de dons de 5 millions d’euros. En revanche, selon cette même étude, la solidarité semble marquer le pas :
  • 74% disent qu’ils ont moins les moyens qu’auparavant.
  • 59% ont de plus en plus de doutes sur l’utilisation des fonds.
  • 56% se disent trop sollicités
  
Tous collectifs ! Histoire de se ballader mai 2019
Vincent Chatelain nous fait découvrir les bénévoles de l'Armada, de l'association Les petites pattes 76 et des Blouses roses de Rouen. - France 3 Normandie - France 3 Normandie / Média TV

► Revoir aussi ci-dessus
     "Tous collectifs, les Normands ont du coeur"
     le magazine Histoire de se balader de mai 2019
     consacré aux bénévoles de Normandie

Vous souhaitez devenir bénévole ?

Vous souhaitez devenir bénévole mais vous ne savez pas vers quelle association vous tourner ?

Il existe des plateformes qui présentent des associations très différentes les unes des autres.
Visitez par exemple : 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus