Bordeaux, l'insupportable légèreté de l'être

Publié le Mis à jour le
Écrit par Nicolas Morin
Henri Saivet et les Girondins doivent retrouver le chemin de la victoire.
Henri Saivet et les Girondins doivent retrouver le chemin de la victoire. © Nicolas Tucat AFP

Quatre jours après son nul à Reims, Bordeaux doit réagir jeudi soir face à Saint-Etienne dans un choc de prétendants aux premières places. Une bonne nouvelle pour une équipe jamais aussi performante qu'en pleine lumière. 

Si le sport en général et le football particulier ne se résument pas aux statistiques, certaines en disent beaucoup plus long que tous les discours. Car les faits sont têtus et difficilement contestables. Dans le respect d'une vieille tradition maison, Bordeaux continue à avoir deux visages cette saison : séduisant et performant face aux grands noms de la Ligue 1, triste et impuissant contre les seconds couteaux. 

 

Sur courant alternatif

Avec cinq victoires, trois nuls et aucune défaite lors des duels contre les équipes de la première partie de tableau, le bilan est très positif. Il est encore plus impressionnant face aux trois principaux candidats au titre, Lyon, Paris et Marseille : deux victoires, un nul et zéro but encaissé. Dans les grands soirs, les Girondins, motivés et concentrés, passent rarement à côté de leur sujet. En revanche, quand la scène est moins prestigieuse, ce n'est plus du tout la même histoire. Les hommes de Francis gillot n'ont ainsi battu qu'un seul des dix derniers, pour cinq nuls et deux défaites. Cette carence peut certes s'expliquer par des problèmes tactiques. Bordeaux est beaucoup plus performant lorsqu'il évolue en contre, en position d'attente que face aux "petits" où il doit prendre le jeu à son compte. Mais il y a d'autres raisons moins avouables. 

Trop de suffisance

Quand les spots s'éteignent, quand ils doivent livrer bataille sur le terrain d'un promu le dimanche à 14 heures, les Girondins sont étrangement apathiques. Comme si le décor n'était pas digne de leur standing présumé. Ce que Yoan Gouffran résume  par un " on ne s'est pas bien préparés" après le match vraiment nul à Reims dimanche. " Nous n'y étions pas dans les duels et nous n'avons pas pu mettre notre jeu en place" ajoute Jaroslav Plasil. S'ils veulent jouer un rôle dans ce championnat et mettre fin à leur série de trois matchs sans victoire en Ligue 1, les Bordelais doivent battre Saint-Etienne. Mais pour en finir une fois pour toutes avec cette irrégularité chronique qui peut lui coûter cher au printemps, cela ne suffira pas. Les deux dernières rencontres avant la trêve seront aussi importantes, à Nancy et contre Troyes, soient le dernier et l'avant-dernier...


 


Saivet attend les Verts par Girondins

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.