Cet article date de plus de 8 ans

Ligue 1 : Les Girondins de Bordeaux humiliés face à Lyon

Bordeaux encaisse 4 buts à domicile. Lyon domine le match choc de cette 25 ème journée de ligue 1 et laisse son adversaire K-O. Les Girondins prennent un coup au moral et chutent à la 9ème place au classement.
Cédric Carrasso, le gardien des Girondins battu 4 fois par l'attaque de Lyon.
Cédric Carrasso, le gardien des Girondins battu 4 fois par l'attaque de Lyon. © JEAN PIERRE MULLER / AFP
En revanche, Lyon a repris sa 2e place, subtilisée samedi soir par Marseille. Grenier, 22 ans, réalise son  premier doublé en championnat de sa carrière.  L'OL, qui restait sur 3 défaites toutes compétitions confondues en février, peut remercier sa classe biberon. Les autres buts ont été signés Fofana et Lacazette, tous deux 21 ans.

Les Girondins comptaient sur leur nouvelle recrue Diego Rolan. l'attaquant uruguayen était entré en jeu jeudi à Kiev en Europa League. Il vivait sa première titularisation en L1 dans un 4-2-3-1 classique. Mais dès la huitième minute, il était blessé à la cheville et remplacé par Khalfallah à la pause. Les Girondins jouaient de malchance. Ils revenaient des vestiaires sans leur défenseur de poids, Marc Planus. 


Adeptes des dédoublements et des centres, souvent à perte, les hommes de Gillot, n'ont jamais trouvé le décalage qui aurait pu faire la différence. Et même Saivet, pourtant si adroit de la tête, a manqué la sienne sur un service d'Obraniak qui aurait pu rétablir l'équité au tableau d'affichage (61).
Le tournant, à coup sûr si l'on se réfère au quart d'heure suivant catastrophique pour des Bordelais qui lâchaient prise. Bordeaux subissait la nouvelle vague lyonnaise des bébés Fofana d'une superbe frappe en lucarne (2-0, 65e), puis Grenier sur penalty après une charge de Faubert sur Fofana dans la surface (3-0, 72e) et enfin Lacazette d'une frappe du gauche au ras du poteau de Carrasso (0-4, 74"). Imparable.

Bordeaux, sonné subit une nouvelle défaite en championnat. Visiblement les hommes de Francis Gillot,fébriles et sans consistance, n'avaient pas récupéré de leur victoire à Kiev  jeudi. 9ème au classement, ils ont peut-être enterré avec cette débâcle leurs rêves d'Europe en fin de saison, via le championnat.





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
girondins de bordeaux football olympique lyonnais