Des élèves du collège Anatole France à Limoges participent au concours national "Je filme le métier qui me plait"

Ces collégiens, qui sont tous inscrits dans une classe Segpa (voir encadré) vont se rendre le 21 mai prochain au Grand Rex à Paris pour présenter leur vidéo qui vient d'être retenue

tournage du film "Ecran Solaire" par des élèves du collège Anatole France à France 3 Limousin
tournage du film "Ecran Solaire" par des élèves du collège Anatole France à France 3 Limousin © Marie-Catherine Belloir
Le concours « Je Filme le Métier qui me Plaît » a été mis en place pour sensibiliser les collégiens et lycéens sur les différentes représentations des métiers et du monde du travail. Cette année, 802 établissements, 2117 enseignants et  22613 élèves y participent. La marraine de ce grand rendez-vous patronné par le ministre de l'éducation nationale est cette année la réalisatrice Coline Serreau.

Sous la houlette d'un de leurs professeurs, Yannick Lebrun, une quinzaine d'élèves du collège Anatole France de Limoges ont choisi de filmer "in situ" une professionnelle de l'audio-visuel, Delphine Roux, présentatrice de la météo à France 3 LimousinLe  tournage de ce film s'est  donc déroulé en partie dans les locaux de France 3 mais aussi dans l'établissement.


Trois questions à Delphine Roux

CB: quelle était l'ambiance pendant le tournage ?

DR:  au début, j'ai trouvé les élèves un peu timides, ce qui peut se comprendre aisément : tout le monde ne visite pas une station de télévision, et ce milieu peut sembler  impressionnant. Mais heureusement,  ils étaient bien  accompagnés par leur professeur qui a effectué un travail remarquable.

Ensuite, quand je suis allée en classe pour travailler le scénario avec eux (ils avaient bien avancé déjà), c'était légèrement différent : ils étaient plus à leur aise. J'ai aussi senti une réelle motivation chez certains élèves et nous avons pu avoir des échanges intéressants. J'ai d'ailleurs bien ri quand un élève m'a dit : " je vous ai  vu présenter la météo, bah... vous avez des rides"...

CB: vous avez-vous-même été amenée à faire de la pédagogie. Cela s'est bien passé ?

DR: oui très bien, même si je ne suis pas enseignante et que je n'aurais pas le courage d'exercer cette profession (bravo Yannick Lebrun) : la première chose qu'il a fallu leur montrer coulait de source pour ce concours, à savoir leur expliquer le métier de"présentatrice météo"... c'était la base pour qu'ils puissent imaginer un scénario. Les élèves avaient préparé des questions sur ce sujet.

Ensuite, nous avons travaillé sur le scénario :  j'ai pu apporter quelques idées, un peu de décalage et d'humour. Mais globalement le travail effectué par l'enseignant et les élèves était bien enclanché. Enfin lors du tournage, j'ai donné quelques conseils à la jeune comédienne, quant au regard, à la façon de bouger devant la caméra.  Son sérieux, son écoute et son talent ont fait le reste. J'ai beaucoup apprécié cet échange.

Maquillage d'une jeune élève de 4ème du collège Anatole France de Limoges pour le film "Ecran Solaire"
Maquillage d'une jeune élève de 4ème du collège Anatole France de Limoges pour le film "Ecran Solaire"


CB: obtenir un prix  serait une récompense pour les enfants. Ce serait aussi une aide bienvenue pour le Collège ?

DR: Pour les élèves, en effet, il s'agirait de la reconnaissance d'un travail effectué sérieusement de A à Z, ce serait aussi un moyen de leur apporter davantage de confiance en eux, ils le méritent. Pour le collège, une dotation en matériel audiovisuel serait la bienvenue...A gagner des camescopes et des logiciels de montage...on croise les doigts

Pour finir, j'ai trouvé cette expérience très intéressante : j'ai adoré présenter à des jeunes le métier que j'exerce avec passion. Et les accueillir sur un plateau de télévision, c'était aussi "offrir un peu de magie", en  ouvrant une fenêtre sur le mystère de la petite lucarne. Le travail en lui-même était aussi enrichissant pour moi...et puis surtout  je n'avais pas mis les pieds dans un collège depuis la 3ème...m'enfin...j'ai des rides à la télé !

[VIDEO] Le film "écran solaire" réalisé par les élèves du Collège Anatole France à Limoges (3'39)

Classes SEGPA
Au collège, les sections d'enseignement général et professionnel adapté (SEGPA) acccueillent des élèves présentant des difficultés d'apprentissage . Ils ne maîtrisent pas toutes les connaissances et compétences attendues à la fin de l'école primaire, en particulier au regard des éléments du socle commun. Les élèves suivent des enseignements adaptés qui leur permettent à la fois d'acquérir les connaissances et les compétences du socle commun, de construire progressivement leur projet de formation et de préparer l'accès à une formation diplômante ( source: Eduscol)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation médias télévision
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter