Cet article date de plus de 8 ans

La baisse des prix de l'immobilier s'amplifie notamment pour le logement ancien

Selon les projections des notaires, basées sur des avant-contrats et rendues publiques ce jeudi, les prix des logements anciens auront baissé de plus de 7% entre le pic enregistré en août dernier et mai 2013
Logements anciens à Limoges (photo d'illustration)
Logements anciens à Limoges (photo d'illustration)
La fin des aides et incitations fiscales, comme le dispositif Scellier pour l'investissement locatif, ou encore la disparition du prêt à taux zéro pour les primo-accédants alimentent principalement ce déclin, selon les notaires.

Dans l'ancien, seulement 709.000 ventes ont été enregistrées en France en 2012, en baisse de 12% sur un an. Pourtant le taux moyen des crédits immobiliers (3,23%) n'a jamais été aussi favorable aux emprunteurs depuis 1945. Mais de nombreux vendeurs refusent de baisser leur prix, quitte à patienter plusieurs mois, voire à ne pas vendre.

Le prix moyen au mètre carré a reculé sur toute la France en 2012  pour se situer désormais à 2614 euros/ mètre carré (source: Century 21, janvier 2013).  En Limousin, les prix sont quasiment les plus bas de France. Ils ont reculé en 2012 de -1.7% ce qui donne un prix au mètre carré de 1138 euros en moyenne, contre 1294 euros par exemple en Auvergne ou 1653 euros en Poitou-Charentes.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
logement économie