Bordeaux : un deuxième radar discriminant sera mis en service demain vendredi sur l'A63

© AFP
© AFP

Installé au niveau de la commune de Salles dans le sens Bayonne-Bordeaux, ce radar sera précédé d'un radar pédagogique.On l' appelle discriminant puisqu'il permet de différencier les catégories de véhicules, et notamment les poids lourds, afin de contrôler les limitations de vitesse spécifiques.

Par KJ

Ce type de radar permet aussi d'identifier avec certitude le véhicule en infraction dans le cas où plusieurs apparaissent sur un cliché. Comme pour le radar vitesse fixe, une marge de 5 km/h (en dessous de 100 km/h) ou de 5 % (au-dessus de 100 km/h) est prise en compte, toujours à l'avantage du conducteur. Il est donc théoriquement impossible d'être sanctionné pour un excès de vitesse «insignifiant», puisqu'il faut toujours y ajouter cette marge.

Ces radars sont destinés à être installés principalement sur les axes sur lesquels le trafic de poids lourds est important.  Et notamment les zones où se produisent des accidents dus à la vitesse excessive ainsi que les itinéraires à fort trafic de poids lourds, sur lesquels la limitation de vitesse est régulièrement ignorée.

139 radars discriminants ont déjà été déployés en métropole, au 1er mars 2013.

Le premier radar discriminant a été installé en Gironde le 20 mars dernier à Cestas, sur l’A63, dans le sens Bordeaux-Bayonne.







Sur le même sujet

Les + Lus