LGV Poitiers-Limoges : les préfets de Poitou-Charentes et du Limousin signent la mise en enquête publique de la ligne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elodie Gérard

Une nouvelle étape est franchie dans l'épineux dossier de la LGV entre Poitiers et Limoges. Une enquête publique a démarré le 30 mai et s'achèvera le 13 juillet 2013.

Une nouvelle étape est donc franchie dans l'épineux dossier du barreau ferroviaire LGV entre Poitiers et Limoges.
Elisabeth Borne, préfet de la région Poitou-Charentes, a signé l'arrêté inter-préfectoral de mise en enquête du tracé, ainsi que le nouveau préfet de Région Limousin, Michel Jau.

L'enquête publique a débuté le 30 mai 2013 et s'achèvera quarante jours plus tard, le 13 juillet 2013. Les conclusions devraient être rendues à la fin de l'année. 
Dans chaque commune concernées par le tracé, chacun pourra consulter les registres Ses conclusions seront rendues d'ici la fin de l'année
.
Durant cette période, le public pourra consulter le dossier d’enquête publique et présenter ses observations dans les deux préfectures de la Vienne et de la Haute-Vienne, les sous-préfectures de Montmorillon et de Bellac, ainsi que dans les mairies des communes concernées par le projet :
  • dans le département de la Vienne : ASLONNES, CIVAUX, DIENNE, FLEURE, GIZAY, GOUËX, ITEUIL, LATHUS-SAINT-REMY, LHOMMAIZE, LASSAY-LES-CHATEAUX, MAZEROLLES, MOULISMES, PERSAC, PLAISANCE, ROCHES-PREMARIE-ANDILLE, VERNON, LA VILLEDIEU-DU-CLAIN, VIVONNE..
  • dans le département de la Haute-Vienne : BELLAC, BLOND, BREUILAUFA, BUSSIERE-POITEVINE, CHAMBORET, CHAPTELAT, LIMOGES, MEZIERES–SUR-ISSOIRE, NIEUL, LE PALAIS–SUR-VIENNE, PEYRAT-de-BELLAC, PEYRILHAC, SAINT-BONNET-de-BELLAC, SAINT-JOUVENT, VAULRY.
La commission d’enquête est composée de onze membres titulaires (désignés par le tribunal administratif de Limoges) qui tiendront des permanences dans ces lieux, aux jours et heures fixés par arrêté interpréfectoral.
Le préfet de la région Limousin, préfet de la Haute-Vienne, en tant que préfet coordonnateur, centralisera les résultats de cette enquête publique.