Les smartphones sous haute surveillance pour les épreuves du bac 2013

les salles de cours équipée de détecteurs de portables vont se généraliser pour les épreuves du bac 2013 / © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME
les salles de cours équipée de détecteurs de portables vont se généraliser pour les épreuves du bac 2013 / © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME

Le dispositif de sécurité du bac 2013 va être sérieusement étoffé avec une généralisation des détecteurs de téléphone portable

Par Christian Bélingard

La fouille des candidats qui passent les épreuves du bac n'étant pas autorisée, le ministère de l'éducation  cherchait depuis deux ans des solutions efficaces pour lutter contre la triche. Selon le Figaro, Vincent Peillon va lancer prochainement une campagne préventive sous le slogan "la fraude nuit gravement à la scolarité".

Le smartphone est dans le viseur. Les détecteurs qui avaient été testés dans quelques académies lors de la session du bac 2012 vont être plus systématiquement utilisés.

Des sanctions plus lourdes

En 2012 sur les 419 fraudes détectées, plus du tiers étaient liées à l'utilisation du téléphone portable. Les sanctions prises après constat de fraude étaient l'interdiction d'examen pour une durée de un à cinq ans, voire l'interdiction de s'inscrire à l'Université pendant 5 ans. Et un projet de décret prévoit que toute tentative de fraude sera désormais inscrite dans le livret scolaire.

Sur le même sujet

Les + Lus