La Lgv Poitiers-Limoges ne serait classée prioritaire dans aucun des scénarios étudiés

Publié le Mis à jour le

Le 26 juin prochain, la commission "Mobilités 21" va faite connaître le classement des priorités concernant les 70 projets du Schéma national d'infrastructures de transport qui permettront au gouvernement de faire les arbitrages définitifs

Selon nos informations, et sauf changement de dernière minute, le projet Sud Europe Atlantique Poitiers-Limoges (112km de ligne nouvelle à grande vitesse, uniquement pour voyageurs, entre Poitiers et Limoges, dont 72 km en voie unique) n'est pas retenu par la commission dans les" premières priorités" quel que soit le scénario. 

En effet, trois calendriers figurent dans l'une des dernières versions du rapport : avant 2030 pour « les premières priorités » ; après 2030, pour « les secondes priorités » et « des projets à un horizon plus lointain »,

Par ailleurs,  le site "Mobilicités" indique que la commission Duron  offre une porte de sortie au gouvernement. Elle a prévu un scénario 1 et un scénario 2. Ce dernier suppose que l’AFITF dispose de 26 à 28 milliards d’euros entre 2020 et 2030, grâce à gonflement de la part de la taxe poids lourds réservée aux infrastructures. Il serait alors possible d’y glisser moult projets : Bordeaux-Toulouse mais aussi l’A31 bis, l’A45, l’A54 et Toulouse-Castres etc."

Les raisons qui relègueraient le barreau "Limoges-Poitiers" en seconde priorité seraient le caractère "controversé" du projet, la commission estimant que l'amélioration de la ligne POLT ( Paris-Orléans-Limoges-Toulouse) serait une bonne réponse aux attentes du Limousin et des territoires du Centre-Ouest de la France concernés par le projet de barreau.