Un Limousin dans le Tour: les fans du coureur cycliste Maxime Médérel ont affrêté des bus pour soutenir leur champion

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christian Bélingard
Les fans de Médérel  sur le passage du coureur près des Saint-Amand Monrond
Les fans de Médérel sur le passage du coureur près des Saint-Amand Monrond © Franck Petit

Ce matin un car complet et deux mini-bus ont quitté Couzeix pour Bruère-Allichamps dans le Cher, une commune de 800 habitants située dans la dernière difficulté de l'étape Tours-Saint Amand Monrond, à dix kilomètres de l'arrivée

Maxime Mederel pointe ce matin à la trente-cinquième place, à 24'55" du leader au classement général, le britannique Christopher Froome. L'étape de ce vendredi 12 juillet compte 173 kilomètres. Pour le coureur originaire d'Ambazac, cette première participation à la Grande Boucle, à l'âge de 32 ans, est une vraie récompense sportive. C’est à l’issue du Championnat de France que Maxime Médérel a démontré toutes ses qualités et qu’il lui a été confirmé, dans la foulée, sa première participation au Tour de France au sein de l’équipe Sojasun.

Le fan-club de Médérel sur la route du Tour, 12 juillet 2013 (Cher)


 

 

La carrière de Maxime Médérel
Maxime Méderel est né le 19 septembre 1980 à Limoges. Après un passage à 23 La Creuse puis à l'UC Châteauroux, il a opté pour le statut professionnel depuis 2005. Il est membre de l'équipe Sojasun

2004
  • 2e du Grand Prix Cristal Energie
2005
  • Tour de la Manche
  • Paris-Mantes en Yvelines
2006
  • Polymultipliée lyonnaise
  • 7e étape du Tour de Normandie
2007
  • Cyclo-cross de Limoges
  • 2e du Trophée des grimpeurs
  • 2e de Paris-Mantes-en-Yvelines
2009
  • 2e du Circuit de Lorraine
2010
  • 2e de Paris-Camembert
2011
  • 5e étape du Tour de Bretagne
  • Souvenir Louison Bobet

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.