Le drôle d' hommage de Michèle Delaunay à Patrice Chéreau : le tweet de trop ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Karim Jbali

« Mort de Patrice Chéreau d’un cancer du poumon. N’est-ce pas la cigarette qu’il faudrait vendre en pharmacie et fermer dans le coffre à toxiques ?

La ministre déléguée aux personnes âgées Michèle Delaunay aurait peut-être dû s'abstenir de rendre hommage à Patrice Chéreau sur Twitter. Son message a été jugé déplacé par les internautes. Ce tweet de Mme Delaunay en particulier a déclenché une vague d’indignation sur le réseau social : « Mort de Patrice Chéreau d’un cancer du poumon. N’est-ce pas la cigarette qu’il faudrait vendre en pharmacie et fermer dans le coffre à toxiques ? », a posté hier soir la ministre. La référence à l’actuel débat sur la vente des cigarettes électroniques dans l’hommage au récent défunt a été jugée plutôt maladroite.


« J’ai écrit ce tweet en médecin »

Michèle Delaunay s’est aussitôt défendue de toute tentative de « récupération » du sujet sur les cigarettes. Dans la soirée, elle a expliqué avoir « écrit ce tweet en médecin ». « Je suis révoltée que l’on meure encore de cette arme de destruction massive », peut-on lire sur sa timeline. « Je ne supporte plus la mort du tabac, y compris celle d’un homme si talentueux ». Même si elles n’expriment pas d’excuses, ces quelques phrases ont permis de calmer la mini polémique.

Comme le souligne le Huffington Post, ce tweet de Michèle Delaunay rappelle l’hommage déplacé de Pascal Nègre à la mort de Georges Moustaki. Le président d’Universal Music s’était attiré les foudres des internautes en tweetant : « Avec Georges Moustaki c'est une des dernières légendes, artiste et poète, qui disparaît ! Ses plus grands succès sont chez Universal ! RIP ». Business is business.