Des cas de gale sans caractère de gravité au collège de St-Pierre-d'Oléron

Cinq cas de gale ont été diagnostiqués sur les 500 élèves inscrits au collège du Pertuis-d'Antioche à St-Pierre-d'Oléron. Il ne s'agit donc en rien d'une épidémie mais toutes les mesures sanitaires ont été prises dans l'établissement et dans le gymnase fréquenté par les élèves.

Le collège du Pertuis d'Antioche à St-Pierre d'Oléron (17)
Le collège du Pertuis d'Antioche à St-Pierre d'Oléron (17) © C.Massé. France 3
Les premiers cas ont enregistrés jeudi dernier 10 octobre. Des parents ont alors appelé la principale du collège pour lui signaler que leurs enfants souffraient de la gale.
Un peu plus d'une dizaine de cas ont été suspectés mais après examen médical, seuls cinq se sont avérés comme relevant de la gale.
Les enfants malades sont restés chez eux le temps du traitement pendant trois jours pour éviter la contamination et les familles ont été averties, conformément à la réglementation.
Le mobilier et les poignées de porte du collège ont été désinfectés en fin de semaine dernière. Ce week-end, de nombreux parents d'élèves se sont montrés très inquiets mais aucun nouveau cas ne s'est déclaré depuis le début de la semaine.
Certaines mesures de précaution sanitaire destinées à éviter le contact entre élèves, comme en cours de sport par exemple, ont été prolongées et des conseils d'hygiène prodigués.
Le gymnase fréquenté par les classes du collège a été fermé pour être désinfecté ce mardi.
Les cas de gale dans les établissements scolaires sont relativement fréquents sans constituer généralement de véritable épidémie et sont le plus souvent sans gravité. Le nombre de cas est en progression ces dernières années mais reste stable.
La gale, une maladie très contagieuse mais sans rapport avec le manque d'hygiène
La gale est une maladie qui peut toucher des personnes de tous les âges et de tous les milieux socio-économiques. Elle ne doit en aucun cas être associée à un manque d'hygiène en revanche, elle est très contagieuse et fréquente.
En cas de suspicion, il faut consulter au plus vite un médecin pour éviter la contamination. La maladie se traite très facilement et de façon efficace en deux jours.
La gale est provoquée par un acarien spécifique à l'homme qui se fixe sur la peau et  qui provoque des démangeaisons.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé éducation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter