Impossible pour les femmes d'être cyclistes professionnelles en France

Le cyclisme professionnel n'existe pas pour les femmes en France. Pour réussir à vivre de leur sport, les meilleures sportives sont obligées de partir à l'étranger pour trouver une équipe pro.

Audrey Cordon sur le podium de la finale de la coupe de France Dame en juin 2013 à Loudun (86).
Audrey Cordon sur le podium de la finale de la coupe de France Dame en juin 2013 à Loudun (86). © les-actus-du-cyclisme.com
Comme dans le cyclisme masculin où de nombreuses équipes pro sont contraintes d'arrêter, le contexte économique est difficile aussi pour les équipes féminines.
Les sponsors sont très rares et il n'existe pas de courses équivalentes aux grandes épreuves masculines comme le Tour de France.
Alors, quel avenir pour le cyclisme féminin professionnel en France ?
Le président de la Fédération Française est venu à Poitiers pour rencontrer  les dirigeants de la formation Vienne Futuroscope, la seule équipe française labellisée par l'union cycliste internationale et qui évolue sur les courses nationales et internationales. Pourtant, elle devra une nouvelle fois en 2014 se contenter de jouer un rôle de formation.
La preuve, les leaders de l'équipe Audrey Cordon et la canadienne Karol-Ann Canuel qui ont brillé cette année sur des épreuves internationales vont quitter l'équipe poitevine pour intégrer des formations étrangères. Audrey Cordon qui a remporté six victoires cette année va courir sous les couleurs d'une équipe norvégienne. 

Plus d'informations avec le reportage de Freddy Vétault et Romek Gazioworski

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport cyclisme