Cet article date de plus de 6 ans

Pesticides: Limair va renforcer sa surveillance de l'air dans les zones à risques du Limousin

La première réunion de l'Observatoire régional en santé environnement s'est déroulée ce mercredi à Limoges, avec en perspective un renforcement de la surveillance effectuée notamment à proximité des vergers

Dispositif de mesure de la qualité de l'air (Limair)
Dispositif de mesure de la qualité de l'air (Limair) © Limair
L'agence régionale de santé, les collectivités territoriales, le secteur associatif, la chambre d'agriculture étaient représentés à cette réunion où les débats ont parfois été très vifs. Mais tous les partenaires ont accepté le principe du "partage des connaissances" sur un dossier qui reste plus que jamais d'actualité.

L'institut national de veille sanitaire et l'Inserm ( Institut national de la santé et de la recherche médicale) ont présenté des études récentes. Concrètement, une des décisions annoncées lors de cette réunion concerne le rôle de Limair, l'organisme officiellement chargé de la surveillance de l'air en Limousin. De nouvelles mesures vont être effectuées à proximité des zones à risques. .  La localisation du point de mesure n'est pas tranchée et le contenu peut être évolutif.  Cette réalisation est à la charge de l'Agence Régionale de Santé.

La date de la prochaine réunion de l'observatoire a été fixée au mois d'avril 2014. Si aucune enveloppe financière n'a été annoncée , les pouvoirs publics et les décideurs devraient s'appuyer bientôt sur ces données pour agir au niveau régional.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé environnement