Ingrandes-sur-Vienne (86) : débrayage à la Fonderie du Poitou Fonte

Une soixantaine de salariés de la Fonderie Fonte a débrayé durant une heure ce midi à l'appel de la CGT. Le syndicat souhaitait informer le personnel sur le projet de cession de l'entreprise. 

Une soixantaine de salariés a débrayé durant une heure ce matin
Une soixantaine de salariés a débrayé durant une heure ce matin © Marie-Ange Cristofari, FTV
Ils étaient environ soixante à la mi-journée à avoir répondu à l'appel du syndicat CGT. Durant une heure, ces salariés de la Fonderie du Poitou Fonte située à Ingrandes-sur-Vienne ont cessé le travail à l'heure du changement de poste. 

Ce mouvement visait à informer le personnel sur le projet de reprise de l'entreprise présenté en CE extraordinaire le 31 janvier dernier.
Teksid, l'actuel propriétaire italien de l'équipementier prévoit en effet la cession du site à Franco Zaccomer et Jérome Rubinstein, par ailleurs gérant et directeur d'autres équipementiers automobiles en France. Ce projet inquiète nombre de salariés qui craignent de voir leur outil de travail changer de main

La Fonderie du Poitou Fonte emploie 439 personnes et fabrique des carters pour des véhicules Renault et Fiat. La CGT appelle à une nouvelle journée de mobilisation jeudi, dans la rue, à la veille de la tenu d'un nouveau comité d'entreprise.

Voyez le reportage de Marie-Ange Cristofari et Francis Tabuteau à Ingrandes-sur-Vienne (intervenants : Tony Cleppe, CGT; Alain Delaveau, délégué CGT Fonderie Fonte; Franck Gaté, directeur général de la Fonderie Fonte) 
durée de la vidéo: 01 min 45
Débrayage Fonderie du Poitou Fonte

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie