L'INSEE affine ses statistiques sur les disparités sociales en Limousin

Grâce à de nouveaux outils statistiques, l'organisme espère mieux cerner les zones de précarité à Limoges, Brive, Tulle et Guéret.

Immeuble vétuste dans le centre de Limoges
Immeuble vétuste dans le centre de Limoges © France 3 Limousin
Dans les zones urbaines, les banlieues ne sont pas les seules à abriter des populations en difficulté.
Contrairement aux idées reçues, les centre-ville hébergent aussi de plus en plus de personnes qui connaissent des difficultés sociales. Souvent des personnes seules, locataires, qui ont du mal à assumer la charge d'un loyer. 
A Limoges c'est le cas des quartiers de la gare ou de la mairie. A Tulle, Brive ou Guéret, des zones similaires comment à émerger ou se développent difficultés sociales et précarité.

C'est pour mieux cerner ces populations et les aider plus efficacement que l'INSEE du Limousin a développé de nouveaux outils d'analyse.
Des enquêtes plus ciblées et des analyses plus fines qui devraient permettre aux services sociaux comme la CAF de mieux cibler leurs actions.
A terme, ces études devraient entraîner un re-découpage des zones d'interventions pour les calquer sur la réalité des besoins du terrain et non plus sur des zones administratives abstraites.

VIDEO : 
durée de la vidéo: 02 min 54
VIDEO : dossier INSEE

Intervenants : Pascal Prévot : chef de la division études régionales de l'INSEE, Antoine Romera : directeur de la CAF de Haute-Vienne, Frédéric Arnaud : chargé d'étude de la CAF de Haute-Vienne

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social