La Rochelle : les adieux de Belle à Rebelle, les deux soeurs tortues caouanne

Publié le Mis à jour le
Écrit par E.Gérard + I. Gallou

Malgré ses vertus, l'échange d'animaux entre les aquariums est rarissime. Les plus concernées par cette pratique sont les tortues marines. Découvrez la belle histoire de ces deux soeurs Caouanne qui, après avoir grandi ensemble à Antibes puis la Rochelle, se sépareront dans quelques jours. 

Belle et Rebelle sont deux soeurs tortues de race Caouanne, des animaux très mystérieux qui, à l'état sauvage, disparaissent dans les abysses durant des décennies.  

Elles sont nées en captivité au Marineland d'Antibes; elles ont été prêtées il y a un an et demi à l'aquarium de La Rochelle. Pour l'une d'entre elles, l'heure du départ a sonné. Dans quelques jours, Rebelle s'en retournera vers Antibes pour être lâchée en milieu clos naturel tandis que Belle, elle, restera dans les eaux rochelaises encore quelque temps. 

 

Ingrid Gallou et Marc Millet vous racontent leur histoire (intervenants : Sidonie Catteau, responsable des tortues marines au Marineland d'Antibes; Florence Dell'Amico, centre d'études et de soins pour tortues marines; Pascal Coutant, président de l'Aquarium de La Rochelle) 

















Les conservateurs d'aquariums réunis à La Rochelle
L'union des Conservateurs d'Aquariums est réunie ces jours-ci à la Rochelle.

Parmi les thèmes évoqués par cette trentaine de professionnels : les coraux, les scanners de poissons et les échanges d'animaux.

Si la pratique est encore rarissime, elle se développe de plus en plus. A l'image de l'histoire de Belle et Rebelle, une dizaine d'aquariums ont accueilli des tortues marines nées en captivité à Marineland pour un programme d'observation et de sensibilisation du public. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité