Mobilisation en faveur du don de moelle osseuse

A l'occasion de la 9ème semaine du don de moelle osseuse, l'Agence de la biomédecine recrute de nouveaux donneurs. Objectif en Poitou-Charentes: trouver 700 nouveaux volontaires pour sauver de nouvelles vies.

© France 3
Chaque année en France, plus de 2.000 personnes atteintes d'une maladie grave du sang pourraient être soignées grâce à un don de moelle osseuse. Plus de 200.000 personnes figurent actuellement sur le registre France Greffe de Moelle des donneurs potentiels. L'agence de la biomédecine estime pourtant que ce nombre demeure trop faible. La compatibilité entre donneur potentiel et malade reste, en effet, souvent trop rare. Pour augmenter les chances de trouver un donneur compatible, l'agence s'est donnée pour objectif de recruter 18.000 nouveaux volontaires en France, dont 700 en Poitou-Charentes.

Au-delà du nombre de nouveaux donneurs, l'agence espère diversifier les profils génétiques des volontaires. Dans un communiqué de presse, elle explique que l'objectif demeure "de donner à chaque malade atteint d'une pathologie grave du sang une chance supplémentaire d'accéder à la guérison". Parmi les pathologies que les médecins espèrent guérir par la greffe de moelle osseuse figurent notamment les leucémies aigües, mais aussi l'aplasie médullaire, une maladie plus rare qui touche surtout les enfants et les jeunes adultes, et la drépanocytose, une anomalie héréditaire de la fabrication des globules rouges. En somme, plus les origines des personnes inscrites sur le registre seront multiples, plus les chances de trouver un donneur compatible au malade seront élevées.

Sur son site Internet, l'agence de biomédecine explique qu'à travers le prélèvement de moelle osseuse, les médecins s'intéressent surtout aux cellules souches, utilisées pour la greffe. "Il existe 2 modes de prélèvement des cellules de la moelle osseuse : le prélèvement dans les os postérieurs du bassin et le prélèvement dans le sang par aphérèse", c'est-à-dire par le biais d'une machine qui sépare les cellules. "Les cellules extraites constituent le greffon ; les autres éléments sanguins sont restitués au donneur. Cette technique est couramment utilisée par l’Établissement Français du Sang pour prélever, par exemple, des plaquettes." 
La campagne d'information de l'agence de la biomédecine en faveur du don de moelle osseuse
Une trentaine d'universités de médecine et de pharmacie participe à la mobilisation cette année. A Poitiers, un espace d'information et d'échanges sur le don de moelle osseuse est installé au sein de la faculté de médecine, du 8 au 10 avril. Des étudiants et des professionnels seront présents pour répondre aux questions des futurs donneurs.

En Poitou-Charentes, 7556 donneurs étaient inscrits sur le registre national au 31 décembre dernier. En 2013, près de 20 greffes ont été réalisées dans la région grâce aux dons volontaires de moelle osseuse.

Pour devenir donneur de moelle osseuse, il faut être en bonne santé, âgé de 18 à 50 ans, accepter de répondre à un entretien médical et faire une prise de sang. Plus d'informations sur : www.dondemoelleosseuse.fr 

L'opération nationale, qui se déroule du 7 au 12 avril 2014, mobilise également l'Etablissement français du sang, les centres hospitaliers, la société française de greffe de moelle et de thérapie cellulaire et les associations.
Interview d'Elisabeth Delannoy, présidente de France Adot dans la Vienne



S'informer sur le don de moelle osseuse dans la région
Niort
Collecte Rotary samedi 12 avril.
La Rochelle
Collecte dans les lycées du 7 au 12 avril.
Poitiers
Collecte et information à l'hôtel de ville samedi 12 avril, de 10h à 18h.
Plus de détails sur le site consacré au don de moelle osseuse.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé