La Creuse, héritière des templiers

Il y a exactement 700 ans, le dernier maître de l'ordre des templiers, Jacques de Molay périssait sur le bûcher de l'ile de la cité à Paris. Une trentaine de commanderies templières étaient installées dans le Limousin, mais c'est la creuse qui aujourd'hui en garde le plus bel héritage.

Eglise de Paulhac, bâtie en 1190
Eglise de Paulhac, bâtie en 1190 © France 3
Les templiers étaient des religieux qui ont combattu en terre sainte entre 1139 et 1307. Pour financer les guerres, l'ordre possédait des commanderies en Occident, dirigées par des templiers. Une trentaine d'entre elles étaient installées dans la région limousine.

Bâtie en 1190, l'église de Paulhac est la seule du Limousin a être ornée de fresques de l'ordre. Celles-ci retracent la généalogie du Christ, le calendrier des mois et surtout le martyr des apôtres. Les peintures et les sculptures témoignent de la richesse de la commanderie de la ville.

A Blaudeix, l'église ressemble comme une soeur à celle de Paulhac, on trouve d'ailleurs ce modèle jusqu'en Syrie. La commanderie y était plus petite, mais les moines soldats ont subi le même sort que tous les templiers de france: arrêtés le vendredi 13 octobre 1307, puis en procès durant cinq ans. 

durée de la vidéo: 03 min 06
Les templiers dans le Limousin

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire