Cet article date de plus de 6 ans

Grande marée: les ramassages "sauvages" de coquillages s'intensifient

Les ostreiculteurs de la baie d'Yves et des boucholeurs se plaignent de la concurrence des pécheurs à pied. A chaque grande marée, ils arrivent et ramassent d'importantes quantités de coquillages. La réglementation existe pourtant, mais elle n'est pas toujours respectée.
© France 3 Poitou-Charentes
Il fait beau, c'est les vacances, et l'océan se retire loin, découvrant l'estran, une plate-forme rocheuse ou vivent les coquillages. Seau en plastique et crochet à la main, les pécheurs à pied ramassent huîtres, moules, bigorneaux et palourdes. La plupart est heureusement raisonnable et connaît la réglementation.

Dans certains endroits, il ne reste peu de coquillages et la surveillance s'est renforcée.

La limite: 5kg par personne et par jour. Mais on a vu des ramasseurs, sans doute très affamés, ratisser 25 kg d'huîtres, finissant dans un coffre de voiture ou  un camping car. Les coquillages n'y survivent pas. Sur le continent, à Fouras, Angoulins et aux Boucholeurs. Le ramassage intensif s'accroit les jours de grande marée. Rien à voir avec la pèche familiale.

Reportage : Christine de Ponchalon et Marc Millet
Intervenants: Jacques Maire, président du syndicat conchylicole de Châtelaillon-Yves
durée de la vidéo: 01 min 50
Grande marée: la concurrence des pêcheurs à pied

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ostréiculture