Bac : dernière ligne droite pour près de 687.000 candidats

Près de 687.000 candidats au baccalauréat, de 13 à 92 ans, attaqueront lundi un marathon de six jours d'épreuves écrites pour décrocher leur diplôme, pour la plupart sésame d'accès aux études supérieures.

© FREDERICK FLORIN AFP
Le bac est une gigantesque machine dont la logistique est présentée mercredi par la nouvelle directrice de l'Enseignement scolaire, Florence Robine: 170.000 correcteurs et examinateurs, 4 millions de copies, 3.500 sujets principaux et de secours, 4.430 centres d'examen, 85 pays étrangers. La moitié des 686.907 candidats sont inscrits au bac général, 30% au bac professionnel, 20% au bac technologique.

Les candidats des filières générale (le matin) et technologique (l'après-midi) plancheront d'abord lundi sur l'épreuve emblématique de philosophie, créée en 1808 par Napoléon, alors à l'oral et en latin. Nouveauté de l'édition 2014, les lycéens composeront non plus sur cinq mais six jours, les 16, 17, 18, 19, 20 et 23 juin, pour éviter que les candidats bénéficiant d'un tiers temps supplémentaire en raison d'un handicap n'affrontent des journées de plus de huit heures.

Autre innovation: la possibilité de passer des oraux par visioconférence, quand on est très loin de l'examinateur, hospitalisé ou en prison. Parmi la dizaine de candidats à en profiter cette année, Temauri Tehei a passé le tahitien à Bordeaux, tandis que son examinateur l'interrogeait depuis Papeete, à 16.000 km.
durée de la vidéo: 01 min 09
Bac tahitien

Les candidats sauront le 4 juillet sur education.gouv.fr/resultats-du-baccalaureat s'ils ont obtenu d'emblée leur diplôme, s'ils doivent passer le rattrapage jusqu'au 9 juillet ou s'ils sont recalés. L'année dernière, le taux de réussite s'est élevé à 87% toutes voies confondues :
92% pour le bac général, 87% pour le bac technologique et 79% pour le bac professionnel. La proportion de bacheliers dans une génération est montée à 73,7%, 11,4 points de plus qu'en 2008, notamment grâce à la réforme de la voie professionnelle. Les options, classiques ou exotiques, ont contribué à augmenter la proportion de mentions ces dernières années.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation bac
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter