• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Île de Ré : M.Chat respire l'air du large

La marque de M.Chat sur les blockhaus des plages de l'île de Ré / © FTV
La marque de M.Chat sur les blockhaus des plages de l'île de Ré / © FTV

Vous ne connaissez peut-être pas Thoma Vuille mais vous avez certainement déjà vu son personnage, M.chat peint sur un mur ou même sur un blochaus comme à l'ïle de Ré. Un chat jaune et noir au large sourire. Thoma Vuille est un artiste de Street Art mais cela n'est pas du goût de tous.

Par Christine Hinckel

Thoma Vuille est accusé de dégradations par la RATP, pour avoir peint ses fameux chats sur les murs de la station de métro Châtelet à Paris. 
Aujourd’hui, il refuse de payer les 1800 euros de dommages et intérêts que lui demande la RATP.  Il comparaîtra le 29 octobre prochain devant le tribunal correctionnel de Paris. Il s'agit de la première plainte pour "dégradations" déposée contre le dessinateur.
Pour prendre un peu le large et oublier les tracas juridiques, M.Chat a élu domicile sur l'île de Ré où il exerce son art, en suscitant soit l'enthousiasme soit des questionnements de la part des habitants et touristes.

Marion Mercier et Marc Millet l'ont rencontré en pleine action à Ars-en-Ré :
Rencontre avec M.Chat, graffeur
Reportage de Marion Mercier et Marc Millet


Les photos prises à Châtelet sont signées Fabien Cardoen.

Mr Chat mondialement connu

Le chat jaune et noir au large sourire de Thoma Vuille  a été créé à Orléans, en 1997. Vite baptisé M. Chat ou Monsieur Chat par les Orléanais, il se fait vite connaître en dehors de la France, en Europe et même au Bresil et en Chine par exemple.

sa notoriété dépasse largement l’Hexagone. Désormais, on retrouve l'image dans de nombreux pays européens et un peu partout dans le monde. Du Brésil, au Sénégal en passant par la Chine.Jusqu’ici … personne ne s'était plaint de ses dessins et n'avait porté plaine pour "dégradations".

A lire aussi

Sur le même sujet

La naissance de Yantouta

Les + Lus