• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Elections sénatoriales, mode d'emploi : qui vote ?

Les sénateurs sont élus au suffrage universel indirect. Seuls les "grands électeurs" peuvent prendre part au vote

Par François Gibert

Les "grands électeurs"


On appelle "grand" électeur:

  • les députés et sénateurs de la circonscription
  • les conseillers régionaux de la section départementale correspondant au département
  • les conseillers généraux
  • les délégués des conseils municipaux. (Ces derniers représentant la très grande majorité (95 %) des électeurs des sénateurs)
Le nombre des délégués des conseils municipaux dépend de la population municipale authentifiée au 1er janvier 2014 par les recensements et de l’effectif des conseils municipaux.
Les délégués doivent avoir la nationalité française et être inscrits sur la liste électorale de la commune intéressée.
Le vote est obligatoire.

 

Le nombre des "grands" électeurs

On compte dans les communes de moins de 9 000 habitants :
  • 1 délégué pour les conseils municipaux de 7 et 11 membres ;
  • 3 délégués pour les conseils municipaux de 15 membres ;
  • 5 délégués pour les conseils municipaux de 19 membres ;
  • 7 délégués pour les conseils municipaux de 23 membres ;
  • 15 délégués pour les conseils municipaux de 27 et 29 membres.
Dans les communes de 9 000 habitants et plus, tous les conseillers municipaux sont délégués de droit.
Dans les communes de plus de 30 000 habitants, les conseillers municipaux élisent en outre des délégués supplémentaires à raison de 1 pour 800 habitants au-delà de 30 000.

L'élection des "grands" électeurs

Dans les communes de moins de 1 000 habitants, les électeurs des sénateurs sont élus au scrutin majoritaire à deux tours.
Dans les communes de 1 000 habitants et plus, ils sont élus au scrutin de liste à la représentation proportionnelle, avec application de la règle de la plus forte moyenne.

Le nombre total de grands électeurs s’élève à 87 001.

Dans la région, ils sont:
  • 1103 en Charente
  • 1735 en Charente maritime
  • 1077 dans les Deux Sèvres
  • 1185 dans la Vienne

Sur le même sujet

Les toits de la cathédrale St Front ouverts au public

Les + Lus