LGV en Lot-et-Garonne : enquête publique sur fond de colère

Publié le Mis à jour le
Écrit par CB

Le département du Lot-et-Garonne a déjà dit "non" au financement de la LGV Bordeaux-Toulouse. Les associations anti LGV contestent les études et dénoncent le coût exhorbitant des travaux. Le 14 octobre seront lancées les trois enquêtes publiques pour recueillir l'avis populaire...

Les lignes à grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse et entre Bordeaux et Dax représentent 327 kms de nouvelles voies.

Trois enquêtes publiques vont être menées à partir du 14 octobre et vont se dérouler sur 56 jours. 

Dans tous les départements et communes traversés, les habitants sont invités à donner leur avis aux commissaires enquêteurs.



En Lot-et-Garonne, 3700 ha vont faire l'objet d'expropriation.

Les associations anti LGV exposent leurs arguments et de l'autre côté, certains estiment que cette ligne sera bénéfique à l'installation de nouvelles entreprises ou pour des salariés de rejoindre rapidement d'autres métropoles du Sud-Ouest...



Regardez le reportage de Jean-Michel Daguenet et Jean-Michel Litvine.



Enquête publique : donnez votre avis !

Dans le cadre trois enquêtes publiques menées à propos de la LGV de son tracé et de ses conséquences, le Réseau Ferré de France vous invite à donner votre avis en suivant ce lien.





Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité